La structure par dossiers et fiches

Voici quelques éléments qui peuvent vous aider à structurer un dossier :

Les dossiers

Les dossiers sont à envisager non seulement comme des ressources et des regroupements de fiches et de connaissances, mais également comme un processus aux atouts variés, en particulier lors de deux étapes importantes que sont l’élaboration du dossier et sa valorisation (restitution publique, débat, diversification des moyens de diffusion, etc.).

  • Un dossier CITEGO est un ensemble de fiches, coordonné par un auteur. Il constitue un point de vue sur une problématique lié à la ville, au territoire et à la gouvernance, et forme un ensemble cohérent.
  • Un dossier comporte nécessairement : une fiche introductive, des fiches d’analyse, des fiches de cas, et des fiches ressources.
  • Chaque fois que possible, le dossier aura une dimension internationale, mettant en lumière une pluralité de cas d’étude, de contextes, d’auteurs et de points de vue.
  • Un dossier est le résultat d’un travail collaboratif entre l’auteur principal qui coordonne le dossier, d’autres auteurs ou contributeurs mobilisés, et un comité éditorial (intégrant 1 ou 2 membres de l’équipe CITEGO et 1 ou 2 « référents »).
  • Chaque dossier doit disposer d’une stratégie de valorisation propre, qui passe par plusieurs canaux. Dans l’idéal, et lorsque les moyens disponibles le permettent, la réalisation d’un dossier sera accompagnée d’une restitution publique.

Les fiches

  • Une fiche est un texte facilement partageable avec d’autres, non spécialistes de la question, qui s’adresse à un public international et pluridisciplinaire. CITEGO privilégiant une démarche qui trouve sa source dans l’expérience, l’auteur s’efforcera d’orienter sa réflexion vers l’action, en montrant les limites et problèmes rencontrés dans la pratique. Le texte doit être suffisamment complet et synthétique pour transmettre efficacement l’information, et peut être lu et compris indépendamment du dossier dans lequel la fiche s’insère. CITEGO est un lieu destiné à la mise en commun et au partage entre des acteurs. La dimension critique et le retour d’expériences sont donc importants à intégrer dans chaque fiche.
  • Une fiche comprend : un texte d’environ 4 à 5 pages (max.12 000 signes), un titre, un résumé d’environ 100 mots, une liste de mots-clés proposés par l’auteur, des liens et références (bibliographie, ressources en lignes, etc.), et éventuellement des illustrations graphiques. Une fiche peut également contenir des extraits de publications (dans la limite de 20% du texte rédigé total, et sous réserve de la libre reproduction de la publication concernée).
  • Chaque fiche est associée à un auteur (avec une courte présentation biographique), à une liste de mots-clés, à une liste de sources et références, et éventuellement à une localisation géographique.

Il existe différents types de fiches :

  • Fiche d’analyse : développe une problématique et une réflexion et tire les enseignements transversaux.
  • Fiche proposition  : développe des pistes d’actions, de pratiques, de modes de gestion.
  • Fiche de cas : présente de manière synthétique et descriptive une expérience, une situation, un dispositif. Elle intègre une présentation des acteurs, les objectifs, les outils mis en place, ainsi que les limites et perspectives.
  • Fiche ressources  : peut prendre plusieurs formes : une synthèse documentaire (note de lecture, un compte-rendu de colloque, une note de synthèse critique d’un document long), une identification d’organismes et d’acteurs clés (identifie les principaux acteurs, institutions, organismes, repérés par l’auteur d’un dossier, en référence à une problématique) ou un recensement de ressources audiovisuelles et numériques.
  • Fiche territoire : lorsque le sujet et les études de cas mobilisées dans le dossier thématique le permettent, ces fiches développent les particularités d’un territoire, ses enjeux et la manière dont les acteurs locaux les abordent. Ces fiches pourront par la suite être complétées suite à l’apport d’autres publications.
  • Fiche notion : ces fiches développent une notion abordée par le dossier, faisant ressortir différents points de vue, soulignant les points de débat. Elles font rédigées comme faisant partie du dossier thématique lorsque le sujet et l’approche le permettent, mais peuvent aussi être rédigées hors dossier, et pourront être complétées à partir d’éléments développés par d’autres publications.

Les écueils à éviter : la longueur, le style décousu, la langue de bois, le jargon académique ou professionnel, le style journalistique ou anecdotique, les grands discours généraux.