Gand (BE) - Inspirer une feuille de route pour l’utilisation temporaire

2019

URBACT Programme

Depuis 2002, Urbact est le programme de coopération territoriale européenne visant à promouvoir un développement urbain intégré et durable dans les villes des États membres de l’Union européenne, de Norvège et de Suisse. Urbact est un instrument de la politique de cohésion, financé par le FEDER (Fonds européen de développement régional) et les États membres.

Urbact est un programme européen d’échanges et d’apprentissage entre villes dont l’objectif est de développer des solutions aux grands défis urbains. En mettant en réseau les villes européennes, en renforçant les compétences et en capitalisant sur les bonnes pratiques, il soutient les décideurs publics et les acteurs de terrain pour développer des solutions durables qui intègrent les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement urbain.

Dans le prolongement des programmes Urbact I et II, Urbact III continue de promouvoir un développement urbain intégré et durable et contribue aux objectifs de la stratégie Europe 2020.

À télécharger : urbact-citystories-ghent.pdf (1,9 Mio)

En tant que chef de file du programme REFILL, Gand s’est inspiré de ses expériences et a collaboré avec les villes partenaires pour développer des outils transférables pour l’activation temporaire des espaces urbains vacants.

Gand populaire

Gand, ville pittoresque, a une histoire riche - ancien centre de l’industrie textile, elle était, au Moyen Âge, l’une des plus grandes et des plus riches villes d’Europe du Nord. Au cours des dernières décennies, la ville a toutefois attiré une nouvelle attention en tant que pionnière de l’urbanisme novateur, centré sur la communauté. Dans les années 1990, Gand a mis en place des « gestionnaires de quartier », des fonctionnaires qui sont en contact avec les citoyens, leurs initiatives et leurs nouvelles idées. En 2007, la ville a commencé à expérimenter l’utilisation temporaire d’espaces vacants, en créant « De Site » sur un ancien site industriel, avec des jardins familiaux, des installations sportives et une ferme urbaine. Cela a inspiré des projets similaires dans toute la ville. Les gestionnaires de quartier jouent désormais le rôle de courtiers pour les initiatives d’utilisation temporaire, en faisant participer les citoyens et en signalant les possibilités. En 2014, la ville a créé un Fonds d’utilisation temporaire pour encourager les initiatives qui contribuent à la qualité de vie urbaine. En raison de cette riche expérience, associée au désir de formaliser une telle activité, d’évaluer les meilleures pratiques et de collaborer au niveau international, Gand est devenue le chef de file du réseau URBACT REFILL.

Speed dating pour les projets

REFILL a pour but de mettre en commun l’expertise et de développer des outils de meilleures pratiques pour une utilisation temporaire. L’un d’entre eux était l’outil de mise en relation, développé et piloté dans le réseau REFILL et testé à Poznań (PL), Cluj-Napoca (RO) et Gand. Il s’agit d’un événement de « speed dating » centré sur le pitch, qui met en relation les administrations municipales et les initiatives locales d’une manière productive et structurée afin de développer des opportunités d’utilisation temporaire. Gand était à la recherche d’idées et de coordinateurs pour activer temporairement l’ancien bâtiment de la bibliothèque de la ville avant son réaménagement, afin de lancer une nouvelle dynamique dans le centre-ville. Gand a mis en place un Groupe local URBACT réunissant 42 acteurs des services municipaux, des start-ups, des organisations communautaires et des urbanistes pour définir des actions. Début 2017, la ville a organisé l’événement Bibmarkt match-making, rassemblant 147 intervenants pour présenter leur idée pour l’utilisation temporaire de la bibliothèque. Un consortium dirigé par l’association locale à but non lucratif Timelab a remporté l’appel d’offres pour la bibliothèque et, en mai 2017, le bâtiment a rouvert ses portes sous le nom de NEST (New Established State of Temporality), un espace de création, de mise en réseau, de collaboration et d’expérimentation. Pendant douze mois, NEST a accueilli plus de 30 initiatives ascendantes, axées sur la communauté. Le projet - comprenant un café, des espaces de travail, des ateliers et un studio de création - est devenu un laboratoire pour l’avenir de la ville. « C’était un énorme défi », admet Emma Tytgadt, responsable de la participation politique de la ville de Gand et coordinatrice locale de REFILL, « mais un énorme succès, et ce grâce au groupe de parties prenantes [Groupe local URBACT] qui était déjà formé ». Gand a également amélioré la communication et la promotion des projets d’utilisation temporaire - qui sont présentés sur une carte numérique sur le site web de la ville de Gand. Une étude universitaire a fourni un cadre pour l’évaluation des impacts de l’utilisation temporaire, que la ville espère maintenant mettre en œuvre. Et ce qui a commencé comme le groupe local REFILL se poursuivra comme un réseau d’apprentissage sur l’utilisation temporaire, soutenu par le Service de la participation aux politiques de la ville, dont font partie les gestionnaires de quartier.

Références