Burgas (BG) - La plantation d’arbres renforce la résilience et l’engagement des villes

2019

Depuis 2002, Urbact est le programme de coopération territoriale européenne visant à promouvoir un développement urbain intégré et durable dans les villes des États membres de l’Union européenne, de Norvège et de Suisse. Urbact est un instrument de la politique de cohésion, financé par le FEDER (Fonds européen de développement régional) et les États membres.

Urbact est un programme européen d’échanges et d’apprentissage entre villes dont l’objectif est de développer des solutions aux grands défis urbains. En mettant en réseau les villes européennes, en renforçant les compétences et en capitalisant sur les bonnes pratiques, il soutient les décideurs publics et les acteurs de terrain pour développer des solutions durables qui intègrent les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement urbain.

Dans le prolongement des programmes Urbact I et II, Urbact III continue de promouvoir un développement urbain intégré et durable et contribue aux objectifs de la stratégie Europe 2020.

À télécharger : urbact-citystories-burgas.pdf (1,1 Mio)

Pour aider à atténuer les effets de graves inondations, la ville de Burgas a piloté de nouvelles formes réussies d’engagement des citoyens et, armée d’une réserve d’arbres, a mis en place un soutien pour améliorer la résilience urbaine de manière collaborative.

Burgas, la quatrième plus grande ville de Bulgarie, est située sur la côte de la mer Noire et abrite un grand complexe de lacs salés. Toute cette eau rend la ville particulièrement vulnérable aux inondations. Ces dernières années, Burgas a été frappée par de graves inondations, tout en étant confrontée à des infrastructures vieillissantes et à un manque de préparation aux périodes de crise. Avant de rejoindre le réseau URBACT RESILIENT EUROPE, la participation du public et la confiance dans le gouvernement local étaient faibles et les ressources pour tester les solutions étaient limitées.

Une introduction à la résilience

En rejoignant RESILIENT EUROPE, Burgas voulait devenir une ville plus résiliente compte tenu de sa vulnérabilité aux inondations. Une fois dans le réseau, la ville a mis en place un groupe d’acteurs locaux, un Groupe local URBACT, pour produire un Plan d’action intégré autour de la résilience. Ce mot était un concept nouveau pour de nombreux acteurs locaux réunis lors de la première réunion du groupe, mais il a immédiatement été adopté comme un cadre intersectoriel précieux pour s’attaquer aux problèmes environnementaux et renforcer la force de la ville. Il a également permis de réfléchir à de nouvelles façons de faire, en se tournant vers des approches plus « douces », impliquant les citoyens, plutôt que de se contenter de changements infrastructurels à grande échelle.

Terrain d’essai pour les quartiers

Le Groupe local URBACT de Burgas comprenait des responsables politiques de différents services de la ville, ainsi que des ONG et des entreprises locales. Après avoir discuté des principaux stress climatiques de la ville et de la meilleure façon d’engager les résidents dans un changement positif, le groupe a proposé la zone de Dolno Ezerovo comme site test pour renforcer la résilience urbaine de manière collaborative. Juste à l’ouest du centre-ville de Burgas, près du lac Vaya, le Dolno Ezerovo a connu des inondations destructrices ces dernières années en raison des niveaux élevés de précipitations et de ruissellement. La plus grande partie du quartier se trouve en dessous du niveau de la mer, et son infrastructure de drainage est vieillissante. Le Groupe local URBACT a conçu un programme pilote qui lancerait des efforts locaux pour accroître la résilience aux inondations grâce à des solutions basées sur la nature et l’engagement des citoyens. Cela implique la plantation d’arbres pour atténuer les inondations, ainsi que le renforcement de la collaboration entre la municipalité et la communauté pour aider à mieux aborder les problèmes de résilience urbaine à l’avenir. Burgas avait déjà connu des difficultés avec l’engagement des citoyens et certains résidents se méfiaient de la municipalité. Le Groupe local URBACT a donc nommé le chef du centre local des services administratifs comme médiateur entre la municipalité et les habitants de Dolno Ezerovo. Les membres du gouvernement de la ville ont également fait du porte-à-porte dans la région, parlant aux citoyens du projet pilote et du développement d’un plan intégré pour les actions futures. Les enseignants ont enseigné aux enfants locaux l’importance de la résilience urbaine. Les résidents ont ensuite été invités à une réunion pour décider où planter les arbres, donnant ainsi à la communauté la possibilité d’améliorer la résilience de leur quartier face aux inondations.

Planter un avenir

Le Groupe local URBACT a organisé un événement communautaire pour planter cinq saules sur la place centrale de Dolno Ezerovo - un espace public agréable avant que l’inondation ne l’engorge. Lors de cet événement populaire, où les résidents ont aidé à planter des arbres, la municipalité a également reçu les commentaires de la communauté sur son Plan d’action intégré. Les résidents étaient enthousiastes à l’idée de pouvoir partager leurs opinions et leurs idées ; ceux qui se souvenaient de la déforestation de la région 20 ans plus tôt ont attribué l’augmentation des inondations locales au manque d’arbres, et ont convenu que le reboisement aiderait à atténuer l’impact des inondations. En collaboration avec des citoyens de tous âges, 35 arbres supplémentaires ont été plantés à des endroits du quartier identifiés comme étant les plus vulnérables aux inondations. Les arbres ont été sélectionnés pour survivre dans des environnements humides et pour résister à de futures inondations. Bien qu’à relativement petite échelle, la plantation d’arbres a permis de démontrer ce qui pouvait être réalisé avec des mesures écologiques peu coûteuses - et a renforcé le soutien du public au plan. Le Groupe local URBACT a continué à travailler avec les résidents pour développer le plan intégré, qui propose une série d’outils pour atténuer les inondations dans le quartier, y compris : des cours de formation sur la préparation et la résilience aux inondations pour les citoyens ; des sessions de tutorat sur la résilience environnementale pour les écoliers ; la construction de bassins de rétention pour stocker les eaux de pluie ; un meilleur entretien des infrastructures de drainage ; la mise en place de systèmes d’alerte ; le remplacement des plantes non pérennes par des plantes pérennes ; le maintien d’une communication active entre les citoyens et la municipalité, en ligne et en face à face. On espère que ces outils inspireront des actions similaires dans toute la ville.

L’impact d’URBACT : une communauté plus engagée

Grâce au réseau RESILIENT EUROPE, la ville de Burgas a appris de nouvelles façons d’impliquer les citoyens dans l’élaboration des plans, a compris la valeur de l’engagement de la communauté dans la résilience urbaine et a massivement augmenté la participation des parties prenantes à l’activité municipale. Les citoyens, quant à eux, ont regagné confiance dans la municipalité grâce à leur participation à la création du plan intégré - et ont pris conscience des mesures qui peuvent être prises pour améliorer la résilience aux inondations. « Burgas a fait un excellent travail en impliquant des citoyens qui étaient auparavant très sceptiques et même méfiants à l’égard des agents de la ville », explique l’expert principal du réseau, Niki Frantzeskaki. Georgi Sakaliev, du département de coopération territoriale de Burgas, ajoute : « Le programme URBACT a été une grande opportunité pour la ville de Burgas de devenir partenaire d’un réseau qui a enrichi les horizons des experts de la ville en matière d’adaptation urbaine et a renforcé la capacité de la ville à faire face au changement climatique ». La ville espère maintenant s’appuyer sur son expérience de RESILIENT EUROPE et obtenir des ressources pour mettre en œuvre le plan d’action intégré.

Références