Meylan privilégie une démarche participative et citoyenne

Nathalie HOLEC, mars 2001

Association 4D Dossiers et Débats pour le Développement Durable, Dialogues, propositions, histoires pour une citoyenneté mondiale (DPH)

Cette fiche propose d’analyser les étapes qui ont permis à la municipalité de s’engager en faveur du développement durable, grâce notamment à la mise en place d’un Agenda 21 et à la participation systématique des citoyens aux projets territoriaux.

Introduction

La commune de Meylan, 19 000 habitants, est localisée dans l’agglomération grenobloise et s’étend sur 1 200 hectares, des falaises du Massif de la Chartreuse jusqu’aux rives de l’Isère. Le 25 juillet 1997, le Conseil municipal de Meylan a exprimé sa volonté d’aller au-delà d’une politique d’environnement déjà active, en signant la Charte d’Aalborg. La démarche Agenda 21 local proposée par Meylan est le fruit d’une politique environnementale assez ancienne et d’une tradition de participation des citoyens aux projets territoriaux. A l’origine, elle a été initiée dans le cadre de relations établies avec les collectivités de Didcot (Grande Bretagne) et de Planegg (Allemagne), elles-mêmes en cours de réflexion sur le processus Agenda 21 local.

Les étapes qui ont présidé à l’engagement de la municipalité en faveur d’un développement durable sont décrites ci-après.

L’organisation de Rencontres Citoyennes pour le développement durable

En 2000, la ville de Meylan a organisé des Rencontres Citoyennes pour le développement durable. Ces rencontres ont permis de rassembler une quinzaine de collectivités européennes de taille moyenne, comparable à celle de Meylan, ayant des préoccupations similaires et faisant état d’actions concrètes sur leur territoire en matière de développement durable. Chaque collectivité locale a été représentée par une délégation tripartite composée d’élus, de techniciens communaux et de citoyens afin que l’échange d’expériences concerne à la fois les municipalités et leurs habitants. Ces rencontres ont permis d’amorcer une réflexion sur le rôle du citoyen et les meilleures façons de le rendre acteur du développement durable. Elles ont débouché sur la publication par la ville de Meylan d’un « Petit guide à l’usage du citoyen : le développement durable » qui propose un certain nombre de recommandations concrètes autour de quatre thèmes : déplacements, consommation / déchets, vie collective / vie sociale / solidarité, habitat / espace / cadre de vie.

Une mobilisation exemplaire de la population et des services municipaux

La façon dont ont été préparées les rencontres témoigne du souci de « bonne gouvernance » de la municipalité.

En juin 1999, un groupe d’habitants meylanais s’est constitué pour préparer la manifestation. Six ateliers ont été organisés entre septembre 1999 et février 2000 au cours desquels le groupe a pu se familiariser avec les principes du développement durable et réfléchir à leur traduction en actions concrètes, en gestes éco-citoyens autour de quatre thèmes qu’il a défini : habitat, déplacement, consommation et vie collective.

En parallèle, un groupe « interne » composé d’agents communaux représentant l’ensemble des services, a été mis en place afin de faire progresser les réflexions communales sur le développement durable. Les services ont notamment participé à l’analyse critique des actions communales au regard des principes du développement durable menée par l’Agence Régionale de l’Énergie et de l’Environnement. Des posters illustrant la prise en compte du développement durable dans l’action communale ont été réalisés. Enfin, 10 actions à entreprendre ont été choisies pour leur exemplarité et leur caractère éco-citoyen.

Ce travail a permis aux élus, agents communaux et citoyens d’acquérir une culture et un vocabulaire communs à tous, relatifs aux concepts de développement durable.

La ville de Meylan s’engage politiquement dans la réalisation d’un Agenda 21 local

Lors de la séance de clôture des Rencontres Citoyennes pour le Développement Durable, les villes européennes présentes ont adopté « la Déclaration de Meylan pour la gestion économe et durable de nos cités ». Dans cette déclaration, les élus, les agents communaux et les citoyens des villes signataires s’engagent à présenter à leur collectivité locale les propositions et actions locales définies au cours de ces rencontres et à encourager la mise en œuvre de politique active de développement durable et de solidarité. Ils s’engagent également à soutenir les initiatives citoyennes qui y contribuent et à développer, à cette fin, les instances de concertation nécessaires. Les Rencontres citoyennes ont donc constitué une première étape dans la mise en œuvre du développement durable à l’échelle communale.

La ville de Meylan a décidé en mars 2000 de répondre au deuxième appel à projets lancé par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’environnement et ses partenaires sur les « Outils et démarches en vue de la réalisation d’Agendas 21 locaux » afin de faire reconnaître sa volonté de promouvoir la réalisation d’un Agenda 21 local. La ville a été déclarée lauréate le 6 juillet 2000 et invitée à coupler son projet avec celui d’Echirolles et de la communauté d’agglomération de Grenoble. Le projet déposé par la ville de Meylan est relatif au développement d’un outil d’évaluation économique dans le cadre de la démarche Haute Qualité Environnementale engagée par la commune. Il est présenté comme s’intégrant dans le volet « gestion économe des ressources naturelles » de l’Agenda 21 local puisqu’il s’agit de mettre en place un dispositif d’évaluation des consommations d’eau et d’énergies auprès des habitants.

La réalisation de l’Agenda 21 local se déroule en quatre grandes étapes déjà fixées par la municipalité :

  • la réalisation d’un état des lieux mettant en évidence les potentialités du territoire ;

  • l’élaboration et la validation par une Commission de pilotage des objectifs de travail ;

  • le montage du plan d’actions (phase rédactionnelle de l’Agenda 21 local) ;

  • le suivi et l’évaluation de la mise en place de ces actions avec création d’un observatoire de la durabilité.

Pour cela, la municipalité compte s’appuyer sur un certain nombre d’outils et de démarches :

  • la mise en place d’une Commission de pilotage transversale, d’un comité local pour le développement durable composé d’élus, de techniciens et de citoyens, chargée du suivi de la démarche ;

  • la mise en place d’un partenariat à l’échelle communautaire et intercommunale ;

  • la mise en place de dispositifs d’information afin, par exemple, de faire connaître aux divers publics concernés et aux pouvoirs publics les recommandations issues des rencontres mais aussi la mise en place d’instances de concertation avec les citoyens ;

  • l’élaboration d’un guide concret et opérationnel d’actions à mettre en œuvre avec formulation d’objectifs et de budgets ;

  • l’animation du réseau rassemblant les villes ayant participé aux rencontres et la poursuite de l’échange d’expériences ;

  • l’exemplarité de la municipalité au niveau du fonctionnement des services, du choix des équipements et des aménagements, de la coopération entre services et communes.

En savoir plus

Site internet de la ville de Meylan :Un projet de vie pour une ville durable construit avec les meylanais.

Contact : Responsable du secteur Environnement, Services techniques, Hôtel de ville, 4, avenue du Vercors, BP 99, 38240 Meylan Cedex, France - Tél : 04 76 41 59 23 - Fax : 04 76 41 59 23.