Un réseau coopératif de professionnels indépendants du livre dans le Nord Est Parisien

Fontaines O Livres (Ile-de-France)

Thomas-André Podlewski, février 2014

Le Labo de l’économie sociale et solidaire (Labo ESS)

En 2005 des professionnels du livre se regroupent et se donnent pour objectif appuyer leur développement et leurs coopérations économiques sur le Nord-Est Parisien. Cela se concrétise par l’ébauche d’un réseau d’entreprises et d’activités des métiers du livre allant de l’édition à la distribution en passant par l’impression. Ce pôle accompagne et oriente les porteurs de projets et les entreprises en développement autour de la filière livre avec une offre de services individualisée, la coordination de projets collectifs et la mise en relation de ses membres. Il regroupe aujourd’hui soixante-dix professionnels situés majoritairement dans les 9ème, 10ème, 11ème, 18ème, 19ème et 20ème arrondissements et en Seine-Saint-Denis. En 2008, une pépinière d’entreprises est créée pour soutenir l’activité professionnelle des adhérents et pour permettre à de jeunes structures de se développer. En 2012, le pôle complète ses activités en devenant organisme de formations accrédité.

Les acteurs de ce PTCE représentent 130 emplois directs et 300 emplois induits dans la filière, pour un chiffre d’affaires direct cumulé de 13,5 millions d’euros.

Genèse

A l’origine, en 1997, une association du quartier de la Fontaine-au-Roi à Paris travaillait sur l’accompagnement de porteurs de projets dans tous les domaines professionnels. Sous l’impulsion de la Ville de Paris et après un diagnostic de territoire mettant en avant les nouvelles dynamiques du livre, Fontaine au Roi Initiative a fait évoluer ses missions et ses statuts, pour développer un pôle économique de soutien à la filière livre sur tout le nord est parisien et francilien.

La création de Fontaine O Livres, cellule d’animation du PTCE, est, selon le directeur, originale car elle a été : « ni bottom-up, ni top down ». Ce qui signifie que cette démarche n’a été à l’initiative ni des acteurs professionnels, ni des pouvoirs publics, mais de la société civile. Cette association avait vu le jour à l’initiative de chefs d’entreprises du quartier - et principalement de son Président qui dirige la marque et l’ancienne Usine Springcourt - souhaitant dynamiser l’entrepreneuriat sur leur territoire.

Objectifs et activités

L’objectif de ce pôle est de structurer une dynamique autour de la filière livre en Ile-de-France, en appuyant les initiatives individuelles et collectives liées aux métiers du livre. Il crée des outils coopératifs mutualisés pour l’intérêt de ses membres, au profit de l’ancrage dans le territoire.

Ce pôle développe trois activités complémentaires. La première est une pépinière d’entreprises qui permet d’héberger des porteurs de projets qui veulent créer leur propre structure, associée à un espace de coworking hébergeant des indépendants de la filière. A cet effet, il propose un lieu de 350 m² situé dans le 11ème arrondissement de Paris, quartier politique de la ville, qui a déjà accueilli depuis 2011 une quinzaine d’entreprises de l’édition et a permis de créer une trentaine d’emplois.

La deuxième activité consiste à animer un réseau de professionnels de la filière livre par des mises en relation, des actions collectives de promotion et de recherche de nouveaux marchés.

L’objectif est de favoriser, voire d’initier, des collaborations, avec par exemple, l’organisation tous les six mois de « bistrots de l’édition » sous forme de déjeuner convivial. Ce temps fort, rencontre avant tout résolument tournée vers l’interprofession, peut favoriser la négociation collective auprès des partenaires extérieurs et déboucher sur la construction d’événements communs : rencontres professionnelles, veille technique, nouvelles ressources disponibles, showroom papier, etc… Un autre exemple concret est la valorisation de l’édition indépendante vers un public professionnel1, notamment via le développement d’un réseau de bibliothèques partenaires2 et la parution mensuelle d’un catalogue numérique. Ces actions mises en œuvre depuis 2012 font le lien entre bibliothécaires et petits éditeurs, ce qui contribue fortement à la hausse des référencements de titres dans les circuits d’achats classiques, et par conséquent à la hausse des acquisitions.

La troisième activité est basée sur la formation afin de répondre aux besoins de la filière en valorisant les compétences de ses adhérents. Elle est portée par son réseau de professionnels en activité et se décline sur l’année 2014 en plus de seize modules de formation sur mesure allant de la réalisation et du design d’un livre numérique à l’actualité juridique de l’éditeur en passant par la communication pour réussir ses relations presse. Ces modules sont conçus pour répondre aux préoccupations concrètes des acteurs du livre.

Les parties prenantes

C’est par le regroupement de 70 adhérents3 de la filière livre, dont la moitié sont des maisons d’édition, l’autre moitié des prestataires de services éditoriaux et numériques, ainsi que des acteurs associatifs, que le pôle a créé une dynamique collective pour des actions concrètes. Ce réseau est constitué d’une majorité de très petites entreprises de la filière livre.

A ce maillage de professionnels de l’édition se rajoute un partenariat avec l’université Paris 13 qui vise un appui de conseil scientifique et une veille économique et statistique par l’établissement d’un rapport annuel sur les évolutions de la filière livre sur le nord-est francilien. Des adhésions « croisées » se sont développées avec deux structures, afin de renforcer les partenariats et les échanges de moyens : Le Motif, Centre de Ressources et d’Observation de la Région, et L’Alliance Internationale des Éditeurs Indépendants, qui promeut la charte de la bibliodiversité.

Fontaine O Livres travaille en complémentarité avec, notamment :

  • La BGE Parif : conseil-expert pour les porteurs de projets et entrepreneurs de la pépinière ou du réseau d’entreprises.

  • ParisMix : partenariat sur l’utilisation du Groupement d’Employeurs par les entreprises de la filière livre sur des compétences telles que les relations presse ou les fonctions administratives.

  • Le Labo de l’édition : complémentarité à la pépinière et à l’espace de coworking de la filière livre avec la fonction d’incubation de projets innovants du Labo de l’édition. Au 1er semestre 2014, quatre structures passées par le Labo ont par la suite été hébergées par le pôle.

  • L’Association des Professionnels de l’Édition : organisation de rencontres communes sur des thématiques d’évolution des métiers.

Le pôle fait également partie du comité de pilotage du réseau régional MERCI qui regroupe les structures d’accompagnement des entrepreneurs culturels en Île-de-France.

Gouvernance et organisation

Les membres de Fontaine O Livres s’acquittent d’une cotisation annuelle définie par le règlement intérieur et arrêtée par le bureau.

La gouvernance est associative, le bureau est composé de sept membres, dont son président désigné par le Conseil d’administration, quatre personnes de la société civile (entrepreneurs du quartier, indépendants de la filière ou issus de l’ESS) et trois professionnels de l’édition renouvelable tous les trois ans.

L’équipe salariée permanente en place est composée d’un directeur en fonction depuis sept années, qui gère, développe et coordonne le pôle, d’un chargé d’animation des réseaux et de coordination des projets, et depuis début 2014 d’une assistante.

Les rencontres du bureau sont mensuelles, celles du Conseil d’administration bimensuelles.

L’adoption en 2011 de nouveaux statuts se rattachant à une charte de fonctionnement a permis d’accroitre la structuration du pôle avec l’arrivée de nouveaux adhérents de qualité professionnelle intéressante pour l’ensemble des acteurs. Ainsi 2013 a été une année de préfiguration d’un nouveau service d’apport d’affaires, « le pôle d’expertise territoriale », véritable plateforme de mobilisation, de valorisation et de commercialisation des indépendants qui concerne une vingtaine d’adhérents du pôle.

Fonctionnement économique

Le rôle des collectivités est très important puisque la part de financement public est de 63%. Ces aides proviennent de la Mairie de Paris, de la Région Ile de France et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, soutiennent et facilitent le regroupement d’indépendants de la filière livre soumise à des mutations profondes.

Le budget du pôle est de 161 000 € en 2013, en constante augmentation sur les dernières années et avec une hausse prévisionnelle de 25% pour 2014. Outre la cotisation des membres, ce pôle génère des ressources propres par le développement de la formation et de son offre de services. Ainsi, entre 2011 et 2013, la part d’autofinancement est passée de 20 à 37% grâce à la structuration des services.

La volonté affichée est de pouvoir arriver, à terme, à un équilibre entre financements publics et ressources propres. L’évolution du volume économique dégagé par la coopération entre membres est perceptible mais il est encore difficile de quantifier le volume global d’affaires. Toutefois le suivi de l’équipe ainsi que le questionnaire annuel aux adhérents font remonter plus de 70 mises en relation ciblées ou opportunités d’affaires directement initiées.

Logiques de coopération

Il y a plusieurs types de coopérations sur ce pôle. La coopération directe entre membres se façonne et est facilitée par l’organisation de rencontres. Cela va d’un déjeuner tous les 15 jours entre membres à une formule bistrot tous les 6 mois pour favoriser l’interconnaissance et partager les expériences dans un moment convivial propice à cimenter une culture commune. On constate ainsi que de nombreux indépendants sont amenés à travailler avec les éditeurs du réseau. Par exemple deux éditeurs publiant des auteurs haïtiens organisent une soirée commune en librairie, les fichiers numériques d’un éditeur hébergé en pépinière sont réalisés par une entreprise partageant les locaux en espace de coworking, etc.

En 2012-2013, l’appui d’une apprentie (étudiante en Master 2) a permis pendant une année, la construction de projets collectifs. Son premier projet a consisté à créer un catalogue4 pour favoriser le dialogue entre maisons d’éditions indépendantes et bibliothèques. A l’issue de sa formation, elle a intégré l’équipe permanente et poursuit son travail sur le deuxième projet centré sur la valorisation du « pôle d’expertise éditorial ». Les objectifs de cette démarche sont doubles : apporter de nouveaux projets aux indépendants grâce à du démarchage direct (dans la filière, vers les établissements parapublics ou privés) et développer les réponses communes à des appels d’offres par la veille, le conseil sur le montage, la constitution d’équipes et la fonction de « caution » de la marque Fontaine O Livres.

Il y a aussi une coopération classique de sous-traitance entre adhérents et lors d’évènements communs. Les formes de mutualisation sont des méthodologies de projet, des stands partagés sur les salons du Livre ou encore la création d’un site web collaboratif et d’un intranet pour échanger et s’informer.

Logiques d’innovation

La logique de réseaux et de filières autour du livre est innovante car elle est axée sur un territoire et vise l’intérêt général. C’est cette articulation qui en fait une action innovante.

L’apport de la compétence formation en est un exemple car elle répond à la fois aux besoins des adhérents et s’appuie sur les compétences internes des structures associées. Ces programmes de formation n’existent pas ailleurs, ils ont un contenu pédagogique spécifique adapté aux besoins des membres et aux différentes étapes d’un professionnel de l’édition. En effet ces formations très complètes permettent de mieux cerner la création d’une maison d’édition, de connaître et d’appréhender son environnement juridique, sa gestion, la fabrication du livre, le développement d’une stratégie autour du livre numérique et d’optimiser sa communication.

Enjeux

Les relations avec les collectivités sont plutôt bonnes, ce qui laisse présumer le maintien des aides allouées, mais l’attente principale est un travail plus coopératif sur le projet global du pôle. L’objectif est selon son directeur de : « trouver les articulations entre les différentes dimensions du pôle et les différents services au sein de la collectivité ». En effet, l’activité du pôle relevant de plusieurs compétences des services des collectivités, l’articulation de ces services en interne favoriserait un véritable travail de partenariat, en englobant les multiples facettes du pôle (économique, formation, développement du territoire,…).

Enfin, un des enjeux est de pérenniser le modèle économique du pôle et de trouver un équilibre budgétaire.

Projets

En 2014, un espace de coworking a été créé au sein de la pépinière d’entreprises, la surface d’hébergement de professionnels a doublé et un quatrième poste salarié a été créé.

Parallèlement à la restructuration de l’espace de travail, un des objectifs prioritaire est de développer l’offre de services aux adhérents, notamment les outils internes et externes du service d’apports d’affaires, « le pôle d’expertise éditorial », qui offriront un support de démarchage commercial auprès des maisons d’éditions, les institutions, organismes et entreprises (référentiel commun de compétences et de communication, argumentaire, identité visuelle…).

Commentaires de l’auteur

Les enseignements

L’objectif pour Fontaine O livres de soutenir et de promouvoir les acteurs de la filière livre du Nord-est Parisien semble bien engagé. Les actions mises en place démontrent la pertinence de ce pôle. Le travail de formalisation pour structurer son fonctionnement à travers une charte de fonctionnement et des statuts porte ses fruits en déclenchant petit à petit une plus grande participation de ses membres afin que toutes les actions ne reposent pas essentiellement sur l’équipe d’animation.

Ce pôle arrive aujourd’hui à mener des actions concrètes grâce à sa dynamique collective et en accentuant le degré d’implication de ses partenaires, les pôles et réseaux des industries culturelles et créatives, peuvent augmenter leur rayonnement et s’engager sur des projets innovants.

Hypothèses de travail à approfondir

Malgré un contexte économique et financier difficile , notamment la baisse récurrente des subventions publiques, le pôle a été capable de maintenir grosso modo le montant global des subventions entre 2011 et 2013, et a réussi simultanément à augmenter le budget de 9%, tout en passant à une part d’autofinancement de 20 à 37% en structurant ses services. Même si la structure financière est renforcée début 2014 grâce à un prêt en quasi fonds-propres de 25 k€ de France Active, et la surface d’activité d’hébergement de professionnels a doublé, il semble important que le pôle accède à de nouveaux marchés et continue à renforcer ses prestations pour pérenniser son financement. Une contribution des membres sur le chiffre d’affaires réalisé grâce au travail d’animation et de coopération du pôle permettrait d’augmenter ses ressources internes.

1 Les services aux bibliothèques : www.fontaineolivres.com

2 Bureau de veille documentaire des bibliothèques de la Ville de Paris, cinq associations de bibliothèques du Nord-Est Francilien, le service de lecture publique de la communauté d’agglomération (PlaineCentrale94), deux bibliothèques départementales (Yvelines et Seine et Marne), la bibliothèque de Radio France

3 liste des membres

4 Ce catalogue intitulé « les éditeurs Fontaine O Livres en bibliothèque » recense 23 éditeurs et répond à un de leurs besoins, à savoir : comment favoriser la bibliodiversité et créer une médiation autour de nouveaux auteurs, de nouveaux éditeurs ?

Références

  • Revue de presse

  • Fiche LABO ESS du PTCE

  • Plaquette de présentation du pôle

  • Charte de fonctionnement du PTCE

  • Interview téléphonique avec guide d’entretien

  • Site internet : www.fontaineolivres.com