Catalogue des innovations citoyennes remarquables 2020 : 4. Le bâtiment

Puissance des idées simples qui réenchantent le monde !

septembre 2020

Innovation Citoyenne et Développement Durable (ICDD)

A l’occasion du Salon Produrable 2020, dans un contexte difficile due à une pandémie particulièrement agressive, qui interpelle à la fois nos modes de vie, nos façons de produire et de commercer, ainsi que nos modes de gouvernance, l’association ICDD est heureuse de présenter une trentaine d’innovations ou d’initiatives citoyennes remarquables qu’elle soutient plus particulièrement actuellement

Concernant les questions climatiques, ou le nécessaire abandon à court ou moyen terme des énergies fossiles, on se disait fréquemment en haut lieu, qu’on saurait trouver une solution : A chaque fois qu’un problème majeur était posé, il semblait qu’on finissait toujours, jusqu’à présent, par y trouver une solution.

« Ne vous inquiétez pas : on s’occupe de vous et tout est sous contrôle : vous pouvez allez-venir et consommer à votre guise ». En fait, on a bien compris, en particulier avec l’arrivée de ce fâcheux et insaisissable Coronavirus qu’il n’en était rien : notre monde est bien fragile, et il faut peu de choses pour bloquer brutalement la frénésie des activités humaines et dérouter les Académies des Sciences, de la Médecine et des Technologies.

Les choses deviennent de plus en plus problématiques, plus complexes et plus difficiles à prévoir. Face à l’urgence, face aux drames qui arrivent et qui se succèdent de façon de plus en plus rapprochée, on s’aperçoit qu’il est urgent que tout le monde, en particulier tous les citoyens, soit « sur le pont » et s’ingénie à voir ce qu’il pourrait faire pour participer à la résolution des problèmes qui se posent collectivement à tous.

Les citoyens n’ont d’ailleurs pas attendu qu’on le leur demande: depuis longtemps ils ont conscience des enjeux, et ici ou là, imaginent des solutions qui sont particulièrement pertinentes :

  • Par leur originalité

  • Par leur simplicité

  • Par le retour à un bon sens que bien souvent l’on avait perdu

  • Par leur souci de l’économie de moyens

  • Par leur sens de la solidarité

  • Par leur redoutable efficacité

Le « problème » étant qu’« on ne leur a rien demandé » ! Leur solution a ainsi bien du mal à être entendue, encouragée, soutenue ; puis une fois au point, à être promue à la hauteur de leur potentiel d’impact, parfois considérable.

Le champ de l’innovation citoyenne n’a jamais été aussi vaste ; il concerne tous les aspects de la vie commune, toutes les dimensions de l’écosystème humain. Pour exercer notre veille, nous nous sommes concentrés sur les attentes prioritaires des citoyens dans un certain nombre de thématiques.

Le bâtiment de demain doit être écologique…dans sa conception, dans sa réalisation, tout au long de sa durée de vie, et doit pouvoir être quasi entièrement recyclé.

La chose n’est pas simple, mais de nombreux architectes aujourd’hui proposent des solutions écoconçues pour des maisons passives.

On trouve donc sur le marché beaucoup de solutions de maisons neuves conforment aux exigences du « monde de demain ». Le problème est :

Pour les bâtiments existants, on parvient très difficilement à trouver des solutions de rénovation peu coûteuses, à tel point qu’il est souvent moins cher de se doter de solutions énergétiques efficaces que de s’obliger à une isolation stricte.

Logements écologiques neufs, démontables et recyclables à très bas coût

Il existe des solutions « neuves à très bas coûts » recherchées pour loger les personnes sans abri et les migrants, tout en étant écologiques et entièrement recyclables. C’est ce que propose Sofrinnov, champion du logement passif en économie circulaire et au moindre coût.

Le procédé est simple et se prête volontiers à l’autoconstruction après une formation rapide. Le bâtiment est assemblé essentiellement par vissage et mise en place de pièces de liaison très simples à fabriquer. fne-midipyrenees.fr/2017/09/14/fiche-n12-des-palettes-pour-se-construire-un-toit/ . Voir Fiche 4.1.et www.sofrinnov.fr/

La solution est basée sur une construction à partir de palettes standards recyclées, sachant que les logisticiens, au bout de 7 ans, ne savent plus quoi faire de leurs palettes. Sofrinnov les récupère, et les recycle pour les associer et construire des éléments de cloisons : en mettant les palettes face à face, et en insérant entre les palettes un matériau isolant, on obtient une cloison particulièrement solide et isolante.

Logements écologiques neufs, démontables et recyclables : la Maison qui déménage !

De son côté la société Agilcare propose de véritables maisons écologiques et conçues également pour pouvoir être démontées : dans de nombreux endroits les terrains sont « disponibles » …mais « provisoirement » : Impossible de construire…sauf si le bâtiment peut se démonter et se reconstruire ailleurs !

Conçus d’abord en mode « pavillon » de plein pied, le procédé aborde désormais les solutions de construction démontables sur plusieurs niveaux :

Fort de la « preuve du concept » de « La maison qui déménage », il s’agit désormais de concevoir et réaliser des immeubles de bois en filières courtes, frugales en énergie et dont la fin d’usage ou fin de vie est anticipée par la réutilisation possible de l’ensemble de ses éléments, en réemploi sur de nouveaux bâtiments. (Fiche 4.2 et www.agilcare.co/)

Solutions pour la rénovation de l’habitat existant

Les solutions de rénovation écologique de l’habitat existant nécessitent des compétences diverses en isolation, chauffage et climatisation, revêtement de surfaces, etc… L’idée du Centre de Développement des Eco-Entreprises (CD2E) est de regrouper des acteurs de la rénovation pour rendre possible la rénovation raisonnée des bâtiments. (Fiche 4.3, www.cd2e.com/).

Ce type de regroupement est bien engagé avec la réalisation d’un démonstrateur de rénovation performante et la mise à jour de l’intérêt d’une filière chanvre pour l’isolation. L’enjeu : préparer une démarche de rénovation massive de l’habitat dans la région.

Rénovation systématique de l’habitat. A Loos-en-Gohelle, près de Lens dans le Pas de Calais, Cd2e et Ekwation inaugurent un «Théâtre de l’écoconstruction», un outil pédagogique à destination des professionnels.

Une démarche analogue a été engagée dans le cadre de l’opération « stop à l’exclusion énergétique » (www.stopexclusionenergetique.org), impliquant des entreprises et organisations comme DORéMI, EcoHabitat, Renovons, etc…

La rénovation et l’autonomie énergétique par le « Do It Yourself »

Une autre approche citoyenne, a été mise en œuvre par Frédéric Wetzel, un retraité de la SNCF, à la fois très bricoleur et très engagé pour « sauver la planète » : il a rendu lui-même quasiment passive son pavillon-passoire énergétique des années 80, dans le Nord de la France, à Baisieux (ville frontière avec la Belgique, en face de Tournai). Patiemment, année après année, il a poursuivi sa rénovation, commençant par l’installation d’une véranda côté nord, la mise en place d’un panneau solaire thermique, puis une installation photovoltaïque, tout en baissant ses besoins en énergie (lampes LED dès 2010, recherche d’un électroménager basse énergie, etc…). En 2011 il pouvait couper ses liens avec EDF ; mais il a préféré garder la ligne…pour revendre les KWH qu’il produit et qu’il ne consomme pas. Pour convaincre ses semblables à faire de même (notamment les retraités qui ont le temps et qui savent tant soit peu bricoler), il donne cours et conseils gratuitement : sur son site « jeveuxsauverlaplanete.fr » (voir Fiche 4.4)

Monsieur Wetzel, un passionné du Do It Yourself, dans sa maison rendue passive.

Références

Pour les fiches numérotées en référence dans le texte, voir le pdf joint (pdf/710 – icdd_rpertoire_des_innovations_citoyennes_produrable_200720.pdf)