Catalogue des innovations citoyennes remarquables 2020 : 9. L’implication citoyenne active sur les enjeux de transition

Puissance des idées simples qui réenchantent le monde !

septembre 2020

Innovation Citoyenne et Développement Durable (ICDD)

A l’occasion du Salon Produrable 2020, dans un contexte difficile due à une pandémie particulièrement agressive, qui interpelle à la fois nos modes de vie, nos façons de produire et de commercer, ainsi que nos modes de gouvernance, l’association ICDD est heureuse de présenter une trentaine d’innovations ou d’initiatives citoyennes remarquables qu’elle soutient plus particulièrement actuellement

Concernant les questions climatiques, ou le nécessaire abandon à court ou moyen terme des énergies fossiles, on se disait fréquemment en haut lieu, qu’on saurait trouver une solution : A chaque fois qu’un problème majeur était posé, il semblait qu’on finissait toujours, jusqu’à présent, par y trouver une solution.

« Ne vous inquiétez pas : on s’occupe de vous et tout est sous contrôle : vous pouvez allez-venir et consommer à votre guise ». En fait, on a bien compris, en particulier avec l’arrivée de ce fâcheux et insaisissable Coronavirus qu’il n’en était rien : notre monde est bien fragile, et il faut peu de choses pour bloquer brutalement la frénésie des activités humaines et dérouter les Académies des Sciences, de la Médecine et des Technologies.

Les choses deviennent de plus en plus problématiques, plus complexes et plus difficiles à prévoir. Face à l’urgence, face aux drames qui arrivent et qui se succèdent de façon de plus en plus rapprochée, on s’aperçoit qu’il est urgent que tout le monde, en particulier tous les citoyens, soit « sur le pont » et s’ingénie à voir ce qu’il pourrait faire pour participer à la résolution des problèmes qui se posent collectivement à tous.

Les citoyens n’ont d’ailleurs pas attendu qu’on le leur demande: depuis longtemps ils ont conscience des enjeux, et ici ou là, imaginent des solutions qui sont particulièrement pertinentes :

  • Par leur originalité

  • Par leur simplicité

  • Par le retour à un bon sens que bien souvent l’on avait perdu

  • Par leur souci de l’économie de moyens

  • Par leur sens de la solidarité

  • Par leur redoutable efficacité

Le « problème » étant qu’« on ne leur a rien demandé » ! Leur solution a ainsi bien du mal à être entendue, encouragée, soutenue ; puis une fois au point, à être promue à la hauteur de leur potentiel d’impact, parfois considérable.

Le champ de l’innovation citoyenne n’a jamais été aussi vaste ; il concerne tous les aspects de la vie commune, toutes les dimensions de l’écosystème humain. Pour exercer notre veille, nous nous sommes concentrés sur les attentes prioritaires des citoyens dans un certain nombre de thématiques.

La plupart des territoires ont désormais des objectifs ambitieux de transformation de leur mode de vie et d’action en vue d’améliorer l’écologie et la solidarité locales. Cette transformation ne peut s’accomplir réellement que si les citoyens sont impliqués et en sont les principaux acteurs. Ceci n’est souvent pas simple, car pendant longtemps on a privilégié les transformations par des logiques « descendantes » …

D’où l’importance des différentes initiatives favorisant et stimulant l’implication des citoyens, telles que celles présentées ici, pour faciliter des transitions en profondeur.

Proposer des Ateliers écofrugaux collectifs pour s’engager et changer ses comportements

Philippe Lévêque, à Paris, a quitté la Banque Morgan…pour contrer l’idée trop répandue que, pour être écologique il fallait être riche. En réalité, il s’est rendu compte qu’avec un peu de bon sens et de curiosité sur les solutions diverses qui sont autour de nous, on pouvait parfaitement être écologique et faire des économies ! Il commença à rédiger des fiches « écofrugales », puis les a auto-éditées dans un recueil : le Guide Ecofrugal qui fut ensuite réédité par Marabout, il est désormais en open source à cette adresse : presse.ademe.fr/wp-content/uploads/2018/12/Guide-Ecofrugal.pdf.

Mais cela ne suffit pas, car il n’est pas si facile d’agir seul : les questions sont souvent complexes à aborder. Par où commencer ? Jusqu’où faut-il aller ? Où trouver les éléments pour réaliser les changements nécessaires ? Etc…. En groupe bien structuré il se trouve que l’on est plus efficace, plus entreprenant, et la démarche prend des allures d’aventure collective.

Il a lancé en 2018 : Mon Atelier Ecofrugal, ateliers éco-citoyens gratuits et auto-animés pour que chacun puisse partager en présentiel ses solutions écologiques. La démarche est maintenant proposée aux entreprises qui souhaiteraient impliquer leurs salariés dans la transition écologique. (Fiche 9.1 et www.monatelier-ecofrugal.fr/)

Proposer à tout citoyen de s’inspirer des pionniers, de ceux qui montrent le chemin : avec « les Artistes de la Vie ! »

Mathias Lahiani, à Montpellier, s’est passionné pour ceux qui, ayant un rêve pour le Bien Commun, se sont lancés dans l’action et ont pu réaliser au moins « une part de leur rêve ». Il en a fait des courts métrages (sur plusieurs années, au total plus de 1000). A partir des portraits les plus inspirants, il a réalisé un film « les Artistes de la vie » qu’il a diffusé en 2019 dans une soixantaine de salles, avec débat et initialisation sur place de nouveaux projets potentiels.

L’idée était de susciter le lancement de nouveaux projets, et de faire en sorte que tout le monde dans la salle ait envie de rejoindre les pionniers dans leur aventure : Comme le proclame si justement l’expert international Guy R. Cloutier, auteur du livre « l’avenir sera humain ! » qui a accompagné Mathias dans cette épopée : « soyez tous des entrepreneurs de vos vies, …au service du Bien Commun ! »

A la suite de la présentation du film, débat dans la salle ; après les débats, les conclusions des spectateurs/acteurs sont éloquentes (voir Fiche 9.2 et artistesdelavie.fr/

Aider tout citoyen d’entreprise ou d’organisation à formuler et à réaliser ses rêves et prendre soin du vivant

En même temps qu’il a lancé son film « Les Artistes de la vie », Mathias a créé, avec une petite équipe, une coopérative dont le but est de révéler, pour les entreprises et les organisations, les valeurs et les engagements des salariés et des dirigeants pour co-définir leur Raison d’Être et les aider à se développer en prenant soin du vivant.

Il existe des outils efficaces qui peuvent aider, et tous ne les connaissent pas. Cette démarche d’accompagnement peut concerner aussi bien des salariés d’entreprises que de salariés/citoyens impliqués dans la transition des territoires.

C’est ce que Mathias a lancé en 2020 en Occitanie pour développer des équipes motivées par leur propre inspiration pour la planète et pour le monde. Fiche 9.3. et onpassealacte.fr/

Transmettre son expérience personnelle en créant un site Internet dédié, et aider à convaincre !

« Quand les citoyens s’adressent aux citoyens ».

La meilleure façon de convaincre quelqu’un d’agir est de le mettre en relation avec un pair : un autre citoyen dans lequel il peut facilement se projeter et se convaincre qu’il peut se lancer dans l’action lui aussi, et, s’il se lance, quelqu’un est là qui pourra le conseiller.

Frédéric Wetzel, retraité SNCF s’est engagé dans une aventure étonnante : en apportant mille et une améliorations dans sa maison « passoire énergétique » (pavillon des années 80), il l’a rendue passive une dizaine d’années plus tard (voir plus haut, thématique du Bâtiment et fiche 4.4). Mais il ne s’est pas arrêté là : il a aussi créé un site internet www.jeveuxsauverlaplanete.fr où il consigne, année après année toute son expérience, ses trucs et astuces…à tel point que sa maison sert désormais aux ingénieurs et chercheurs qui recherchent des données sur les économies réelles d’énergie en fonction du climat, et qui viennent chez lui prendre les informations nécessaires à leurs travaux. Voir Fiche 9.4 et www.jeveuxsauverlaplanete.fr

Dans cet esprit, on peut aussi signaler tout le courant du « Do It Yourself », si riche en informations utiles pour stimuler le passage à l’action vers une nouvelle économie à peu de frais.

Proposer des journées de solidarités et porteuses de sens « près de chez soi » rapprochant sur un même territoire, entreprises et associations engagées

La coopérative Cameregarde propose aux salariés d’entreprises des journées de solidarités (notamment dans le cadre de leur RTT) pour vivre des expériences inspirantes d’engagement solidaire. Ces journées, vécues le plus souvent en équipe, sont très appréciées des entreprises et de leurs salariés qui veulent participer au développement de nouvelles solidarités ou agir localement pour un monde plus responsable.

Voir Fiche 9.5 et cameregarde.com/

Références

Pour les fiches numérotées en référence dans le texte, voir le pdf joint (pdf/710 – icdd_rpertoire_des_innovations_citoyennes_produrable_200720.pdf)