Catalogue des innovations citoyennes remarquables 2020 : 3. L’économie circulaire

Puissance des idées simples qui réenchantent le monde !

septembre 2020

Innovation Citoyenne et Développement Durable (ICDD)

A l’occasion du Salon Produrable 2020, dans un contexte difficile due à une pandémie particulièrement agressive, qui interpelle à la fois nos modes de vie, nos façons de produire et de commercer, ainsi que nos modes de gouvernance, l’association ICDD est heureuse de présenter une trentaine d’innovations ou d’initiatives citoyennes remarquables qu’elle soutient plus particulièrement actuellement

Concernant les questions climatiques, ou le nécessaire abandon à court ou moyen terme des énergies fossiles, on se disait fréquemment en haut lieu, qu’on saurait trouver une solution : A chaque fois qu’un problème majeur était posé, il semblait qu’on finissait toujours, jusqu’à présent, par y trouver une solution.

« Ne vous inquiétez pas : on s’occupe de vous et tout est sous contrôle : vous pouvez allez-venir et consommer à votre guise ». En fait, on a bien compris, en particulier avec l’arrivée de ce fâcheux et insaisissable Coronavirus qu’il n’en était rien : notre monde est bien fragile, et il faut peu de choses pour bloquer brutalement la frénésie des activités humaines et dérouter les Académies des Sciences, de la Médecine et des Technologies.

Les choses deviennent de plus en plus problématiques, plus complexes et plus difficiles à prévoir. Face à l’urgence, face aux drames qui arrivent et qui se succèdent de façon de plus en plus rapprochée, on s’aperçoit qu’il est urgent que tout le monde, en particulier tous les citoyens, soit « sur le pont » et s’ingénie à voir ce qu’il pourrait faire pour participer à la résolution des problèmes qui se posent collectivement à tous.

Les citoyens n’ont d’ailleurs pas attendu qu’on le leur demande: depuis longtemps ils ont conscience des enjeux, et ici ou là, imaginent des solutions qui sont particulièrement pertinentes :

  • Par leur originalité

  • Par leur simplicité

  • Par le retour à un bon sens que bien souvent l’on avait perdu

  • Par leur souci de l’économie de moyens

  • Par leur sens de la solidarité

  • Par leur redoutable efficacité

Le « problème » étant qu’« on ne leur a rien demandé » ! Leur solution a ainsi bien du mal à être entendue, encouragée, soutenue ; puis une fois au point, à être promue à la hauteur de leur potentiel d’impact, parfois considérable.

Le champ de l’innovation citoyenne n’a jamais été aussi vaste ; il concerne tous les aspects de la vie commune, toutes les dimensions de l’écosystème humain. Pour exercer notre veille, nous nous sommes concentrés sur les attentes prioritaires des citoyens dans un certain nombre de thématiques.

Pour réduire l’empreinte de nos activités sur la planète, la voie royale est le développement de l’économie circulaire : Faire notamment en sorte que les déchets liés à une activité particulière deviennent en fait des ressources pour de nouvelles activités et de nouveaux usages, et que les déchets ultimes (ceux que l’on brûle ou que l’on enfouit dans le sol) deviennent de plus en plus rares, et si possible disparaissent totalement.

De très nombreuses initiatives heureuses sont prises en ce sens ; mais l’enjeu est tellement vaste, et les « solutions » qui paraissent simples sont souvent tellement complexes à mettre en oeuvre, que nous n’avons retenu ici que trois innovations « simples » qui vont dans le sens d’une économie de plus en plus circulaire…au moindre coût.

Synergies en économie circulaire sur le plan local avec Inex

La société Inex a mis au point une démarche « assistée par ordinateur » pour identifier les synergies potentielles pouvant être mises en œuvre localement, entre entreprises diverses, dans un rayon de 50 km. Ses points forts : rapidité d’identification du potentiel local d’économie circulaire interentreprises, et efficacité.

Premières applications en Champagne, ainsi qu’en Belgique. Voir Fiche 3.1. sourcing.inex-circular.com/

Diffusion de la démarche en Europe : Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Allemagne, Espagne et Italie.

Traitement local des déchets ménagers en économie circulaire

Dans l’objectif de traiter les déchets ménagers de façon radicalement circulaire, écologique et économique, une société (Oxalor) a mis au point un procédé qui permet un traitement local (dans un rayon de 50 km) de ces déchets grâce à l’action de la chaux vive qui transforme les matières organiques en produit fertilisant.

Procédé propre, sans nuisance d’odeurs et très économique pour les collectivités…Mais globalement non reconnu en France. Une usine-test a été implantée à Lezay dans les Deux-Sèvres et fut inaugurée par Ségolène Royal en 2012. Mais, suite à des manoeuvres malveillantes, la société d’exploitation a été mise en faillite et l’usine a dû s’arrêter.

Cependant la production temporaire a permis de valider le procédé ; les agriculteurs étant heureux de se fournir en engrais fabriqué localement à partir des déchets de la population. Les autres matières sont triées (métaux ferreux et non-ferreux, plastiques, etc..). Il reste juste in fine un résidu ultime à haut pouvoir calorifique.

D’autres projets sont en cours d’études et devraient voir le jour dans les prochaines années. (Voir Fiche 3.2 et www.oxalor.fr

Recyclage des déchets organiques dans les villes

Une autre approche, très simple et efficace pour transformer les déchets organiques en ressources, est de les utiliser pour nourrir des animaux qui consomment très volontiers ces déchets. C’est ce que faisaient autrefois la plupart des foyers vivant à la campagne ou à la périphérie des villes; c’est ce que veut réintroduire une entreprise sociale, écologique et solidaire : le Cocott’arium.

Il s’agit de réintroduire des poules en milieu urbain et de proposer aux habitants un service professionnel de gestion et d’entretien de poulaillers de quartier. Cocott’arium est un poulailler urbain participatif. Il propose une solution de sensibilisation de tri et de valorisation des biodéchets de manière locale grâce aux poules.

Ludique, pédagogique et social, le Cocott’arium invite les habitants à déposer leurs biodéchets dans les espaces dédiés. Ces biodéchets sont triés et remis aux poules pour qu’elles se régalent ! Et les habitants qui participent peuvent bénéficier d’oeufs gratuits !

Clé en main, la logistique d’entretien est assurée par du personnel en insertion à échelle locale. Les « cocottes engagées » du Cocott’arium sont les démonstrateurs d’une économie circulaire et citoyenne. Nombreuses réalisations en Normandie et en Ile de France. Fiche 3.3. et cocottarium.fr/

Une initiative citoyenne qui pourrait être mise en œuvre dans toute la France

Références

Pour les fiches numérotées en référence dans le texte, voir le pdf joint (pdf/710 – icdd_rpertoire_des_innovations_citoyennes_produrable_200720.pdf)