Catalogue des innovations citoyennes remarquables 2020 : 6. La Prévention/santé

Puissance des idées simples qui réenchantent le monde !

septembre 2020

Innovation Citoyenne et Développement Durable (ICDD)

A l’occasion du Salon Produrable 2020, dans un contexte difficile due à une pandémie particulièrement agressive, qui interpelle à la fois nos modes de vie, nos façons de produire et de commercer, ainsi que nos modes de gouvernance, l’association ICDD est heureuse de présenter une trentaine d’innovations ou d’initiatives citoyennes remarquables qu’elle soutient plus particulièrement actuellement

Concernant les questions climatiques, ou le nécessaire abandon à court ou moyen terme des énergies fossiles, on se disait fréquemment en haut lieu, qu’on saurait trouver une solution : A chaque fois qu’un problème majeur était posé, il semblait qu’on finissait toujours, jusqu’à présent, par y trouver une solution.

« Ne vous inquiétez pas : on s’occupe de vous et tout est sous contrôle : vous pouvez allez-venir et consommer à votre guise ». En fait, on a bien compris, en particulier avec l’arrivée de ce fâcheux et insaisissable Coronavirus qu’il n’en était rien : notre monde est bien fragile, et il faut peu de choses pour bloquer brutalement la frénésie des activités humaines et dérouter les Académies des Sciences, de la Médecine et des Technologies.

Les choses deviennent de plus en plus problématiques, plus complexes et plus difficiles à prévoir. Face à l’urgence, face aux drames qui arrivent et qui se succèdent de façon de plus en plus rapprochée, on s’aperçoit qu’il est urgent que tout le monde, en particulier tous les citoyens, soit « sur le pont » et s’ingénie à voir ce qu’il pourrait faire pour participer à la résolution des problèmes qui se posent collectivement à tous.

Les citoyens n’ont d’ailleurs pas attendu qu’on le leur demande: depuis longtemps ils ont conscience des enjeux, et ici ou là, imaginent des solutions qui sont particulièrement pertinentes :

  • Par leur originalité

  • Par leur simplicité

  • Par le retour à un bon sens que bien souvent l’on avait perdu

  • Par leur souci de l’économie de moyens

  • Par leur sens de la solidarité

  • Par leur redoutable efficacité

Le « problème » étant qu’« on ne leur a rien demandé » ! Leur solution a ainsi bien du mal à être entendue, encouragée, soutenue ; puis une fois au point, à être promue à la hauteur de leur potentiel d’impact, parfois considérable.

Le champ de l’innovation citoyenne n’a jamais été aussi vaste ; il concerne tous les aspects de la vie commune, toutes les dimensions de l’écosystème humain. Pour exercer notre veille, nous nous sommes concentrés sur les attentes prioritaires des citoyens dans un certain nombre de thématiques.

Les « innovations citoyennes » (simples, puissantes et peu coûteuses en matière de santé) sont le plus souvent liées à une approche de la santé par la prévention. Il arrive parfois que des initiatives « modestes et géniales » soient mises au point et diffusées par des « citoyens-à-qui-on-n-avait-rien-demandé », mais curieusement, il est rare que l’on en entende parler.

C’est le cas de Nutriset, près de Rouen, qui fabrique une pâte à base d’arachide mise au point au début des années 2000, que l’on peut facilement produire en Afrique, et qui permet de sauver des enfants très dénutris relevant jusque-là d’une alimentation par sonde, dans un hôpital. Faute d’hôpitaux, la plupart des enfants mourraient. En mettant au point la pâte Nutriset, il n’y a plus besoin de sonde, et les parents peuvent nourrir eux-mêmes leur enfant et lui redonner une bonne santé. Cette avancée sans bruit a été saluée en 2012 par Action contre la Faim, car désormais cette ONG dispose d’une solution pour aider efficacement les familles face à ce problème.

Très récemment également, on a « découvert » que c’est un médecin d’hôpital à Genève, (et non pas un Laboratoire international), qui a mis au point le « gel hydroalcoolique » indispensable en cas de pandémie comme celle que nous venons de connaître. Il n’a même pas voulu déposer de brevet, car son métier, c’est de soigner et non pas de faire de l’argent. Encore une fois, la solution simple dont les citoyens avaient besoin n’est pas venue des grands laboratoires, mais de ceux qui, sur le terrain, avaient davantage conscience des problèmes.

Donner de la vie aux personnes âgées

Siel Bleu est une « entreprise sociale et solidaire » qui a décidé de tout mettre en oeuvre pour maintenir en bonne santé les personnes âgées…par une gymnastique « adaptée et joyeuse ». Les équipes de Siel Bleu vont dans les Ephad et organisent des sessions de gymnastique « dans la joie et la bonne humeur », montrant l’attention que l’on a pour les personnes âgées, leur redonnant les moyens de se déplacer avec plus de sûreté, de maintenir leur santé au meilleur niveau et mettant de la joie là où il y avait surtout de l’ennui.

Grâce aux services de Siel Bleu (plus de 700 kinés en France et en Europe), « on donne la vie aux années, et des années à la vie ». Réduction des problèmes de santé et meilleure sérénité au sein des Ephad. Fiche 6.1. et www.sielbleu.org/

Avec le Covid 19, les services de Siel Bleu ont été suspendus, mais des exercices en ligne ont pu être mis en place en attendant le retour à une situation normale. Cette activité en ligne est peut-être le point de départ de nouvelles activités pour Siel Bleu.

Prévention pour les troubles cognitifs et la maladie D’Alzheimer

On connaît la gravité et l’ampleur de la maladie d’Alzheimer dans notre société. Un médecin, Bénédicte Défontaines, lauréat Ashoka, a décidé de tout mettre en oeuvre pour retarder au maximum la dépendance des personnes atteintes de ce mal. Car si on ne peut totalement le guérir, on peut, de façon certaine, en freiner la progression et gagner de l’ordre de dix années avant de perdre son autonomie. C’est tout le travail du Réseau Aloïs d’avoir mis au point un réseau de neurologues travaillant de manière coordonnée.

Le Réseau Aloïs travaille également à la prévention des troubles cognitifs chez l’enfant comme chez l’adulte. Ceux-ci constituent un véritable enjeu de santé publique.

Son objectif :

Références

Pour les fiches numérotées en référence dans le texte, voir le pdf joint (pdf/710 – icdd_rpertoire_des_innovations_citoyennes_produrable_200720.pdf)