Bordeaux (FR) - Renforcer les écosystèmes économiques à travers une métropole

2019

URBACT Programme

Depuis 2002, Urbact est le programme de coopération territoriale européen visant à encourager le développement urbain intégré et durable dans les villes des États membres de l’Union européenne, de Norvège et de Suisse. Urbact est un instrument de la politique de cohésion, financé par le Feder (Fonds européen de développement régional) et les États membres.

Urbact est un programme européen d’échanges et d’apprentissage entre villes dont l’objectif est d’élaborer des solutions pour faire face aux grands enjeux urbains. Par la mise en réseau des villes européennes, le renforcement des compétences et la capitalisation des bonnes pratiques, il soutient les décideurs publics et les acteurs de terrain, pour faire émerger des solutions durables intégrant les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement urbain.

Faisant suite aux programmes Urbact I et II, Urbact III continue de promouvoir le développement urbain intégré et durable et contribue aux objectifs de la stratégie Europe 2020.

À télécharger : urbact-citystories-bordeaux.pdf (590 Kio)

Dans un contexte d’expansion démographique massive, le réseau URBACT In Focus a donné à Bordeaux une nouvelle opportunité de mettre en place une « stratégie de spécialisation intelligente » à l’échelle métropolitaine pour stimuler son développement économique local.

Le moment n’aurait pas pu être mieux choisi pour Bordeaux. Le 1er janvier 2015, elle est devenue l’une des onze métropoles françaises nouvellement définies et, en vertu de la loi nationale, a automatiquement exercé des pouvoirs accrus dans plusieurs domaines clés, dont le principal est le développement économique. Dès le début d’In Focus, Alain Juppé, ancien Premier ministre de Jacques Chirac et maire de la ville depuis 1995, a su reconnaître une bonne offre lorsqu’il en a vu une : « Lorsque Bilbao nous a proposé en 2016 de rejoindre un projet européen axé sur l’amélioration de nos stratégies pour soutenir les écosystèmes économiques de nos territoires, Bordeaux Métropole a saisi cette opportunité pour enrichir et soutenir la mise en œuvre de sa feuille de route économique ».

Rendre l’innovation manifeste

Dans le cadre du réseau In Focus, Bordeaux a cherché à renforcer la « métropole économique » en tant que moteur de l’emploi avec l’ambition de créer 100 000 nouveaux emplois d’ici 2030. Pour ce faire, Bordeaux Métropole a réuni différents acteurs, de la région, de l’université, de la Chambre de commerce et des organisations de clusters dans un Groupe local URBACT afin de rechercher des synergies entre ces différents acteurs qui sont impliqués dans les stratégies d’innovation. En se concentrant sur trois sites de développement d’intérêt métropolitain ou national comme Bordeaux Euratlantique, un des plus grands projets de régénération urbaine (740 hectares), maintenant en France autour de la gare centrale de Bordeaux : 2 500 000 m² de logements, de bureaux et d’équipements publics, pour accueillir à terme 40 000 nouveaux habitants et 30 000 nouveaux emplois ; Bordeaux Aéroparc (à côté de l’aéroport international), dont 400 hectares ont été désignés pour soutenir la croissance du pôle aérospatial-défense ; et Bordeaux Inno’Campus, qui s’appuie sur le campus universitaire et les hôpitaux et se concentre sur les secteurs des sciences de la santé et des hautes technologies. Le Groupe local URBACT a élaboré un plan d’action intégré structuré autour de 4 thèmes et de plusieurs actions :

1) Soutenir l’innovation Sur le site de Bordeaux Aéroparc, le Groupe local URBACT a proposé la création d’un espace phare de 7 500 m2 qui rassemblera les acteurs de l’innovation comme les start-ups, les entreprises, l’université et les étudiants, pour renforcer le pôle aérospatial-défense de Bordeaux Métropole. D’autres actions comprennent des ateliers réguliers réunissant les principaux acteurs des trois sites de développement pour échanger sur leurs besoins et identifier des solutions pouvant servir les différents clusters.

2) Développer des projets d’innovation et des expériencesEn examinant les besoins spécifiques des sites de développement et de leurs utilisateurs, le Groupe local URBACT a proposé des actions pilotes liées à la mobilité, plus particulièrement pour faciliter l’accès des sites à différents groupes, comme les personnes âgées et les patients.

3) Initier des façons innovantes de faireLes résultats d’URBACT ont permis au groupe local d’apporter de l’innovation dans les marchés publics et dans la façon dont les travaux publics sont menés. C’est pourquoi les autorités publiques travaillent désormais sur des « partenariats d’innovation » : un nouveau mécanisme dans la législation européenne qui permet aux pouvoirs adjudicateurs de s’associer avec un ou plusieurs partenaires pour rechercher et développer un résultat innovant, plutôt que de simplement confier des contrats à une société soumissionnaire.

4) Encourager l’innovation par de nouveaux talentsDans le but d’améliorer les projets innovants et de les mettre en relation avec les entreprises, le groupe local a proposé un concours d’étudiants à l’université appelé « Hacketafac », ou « améliorez votre faculté ». En 2017, l’Université de Bordeaux a décerné des prix à neuf projets sélectionnés pour leur qualité et leur pertinence dans la transformation de l’Université. Chacun a reçu une dotation de 10 000 euros pour poursuivre le développement du projet. L’un des lauréats, Albalet Frontage, a proposé une série de lumières interactives et programmables pour les façades des bâtiments. Le projet a maintenant été réalisé et sensibilise le public à l’impact croissant du code sur notre environnement. Une deuxième édition de « Hacketafac » a été achevée en 2018 et sept autres prix ont été décernés à des gagnants méritants.

Un impact durable

L’ampleur des nouveaux développements de Bordeaux est considérable et, de ce fait, les propositions les plus importantes prendront beaucoup de temps à se concrétiser - jusqu’en 2030 selon les propositions actuelles. Mais à court terme, le fait de réunir les parties prenantes au sein d’un groupe local URBACT - tout en travaillant avec le réseau des villes In Focus - a permis à Bordeaux d’améliorer la coordination entre l’Aeroparc, Euratlantique, Inno’Campus et d’autres domaines de développement. Comme nous l’avons vu plus haut, le résultat de ce travail est une liste de domaines d’action possibles qui évite tout chevauchement entre le leadership et la direction des trois différents domaines et du gouvernement. Le travail vise à identifier plus clairement les rôles individuels et à créer une valeur ajoutée qui améliore les performances. Des priorités clairement définies pour chaque domaine, une direction claire et une structure de réunions et de collaboration permanentes pour créer une synergie sont désormais en place. Bien qu’In Focus ait été officiellement achevé en mai 2018, le groupe d’acteurs locaux continuera à se réunir afin de suivre la mise en œuvre du plan d’action.Olivier Mauret, directeur des coopérations et partenariats métropolitains de Bordeaux Métropole, suggère qu’In Focus est également fondamental pour l’évolution du programme économique de la nouvelle zone métropolitaine. « Sans URBACT In Focus, Bordeaux Métropole se serait concentrée sur la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route économique qu’elle a approuvée en décembre 2016, ce qui est déjà beaucoup. Mais grâce à URBACT, nous avons également pu affiner le dosage des politiques d’innovation avec d’autres acteurs concernés comme la Région, l’Agence régionale de développement et d’innovation et l’Université, entre autres », déclare M. Mauret.

Références