Conditions d’une approche territoriale du système alimentaire : derrière la diversité des initiatives, des questions communes pour faire évoluer le système

Stéphanie CABANTOUS, Maëlle RANOUX, 2018

International urban food network (IUFN), Cités Territoires Gouvernance (CITEGO)

Cette deuxième séance s’attache à comprendre les conditions d’une territorialisation du système alimentaire. Pour cela nous dressons un panorama des angles d’entrée de la question alimentaire et des acteurs concernés afin d’avoir une lecture de l’éco-système territorial et de visualiser les échelles d’action et d’enjeux. Nous décrypterons ensuite des initiatives alimentaires au travers d’interviews et de reportages. Ils nous permettront d’identifier, au-delà du contexte propre à chaque initiative, les grandes questions auxquelles les porteurs de projet seront fort probablement confrontés quelque soit l’angle d’approche initial et le contexte. Les initiatives présentées se distinguent les unes des autres par leur angle d’entrée initial sur la question alimentaire (santé, social, économie, participation citoyenne…), par la nature des porteurs initiaux (institutions, civils/associatifs, privé). Ce sont, pour la plupart, des initiatives qui s’inscrivent sur du temps long (= capacité à relire l’enchaînement des événements, pas la tête dans le guidon du démarrage), qui ont élargi l’angle d’entrée initial au fil du temps (= tend vers la systémie), font travailler ensemble des acteurs qui n’en ont pas l’habitude et présentent des résultats objectifs. Ces caractéristiques nous permettent à comprendre le mode d’organisation des relations entre groupes sociaux, intérêts, échelles territoriales, etc. (bref, de la gouvernance) ainsi qu’à apprécier les conditions les conditions du passage d’une addition d’actions à une démarche intégrée. Nous mentionnerons par ailleurs un certain nombre d’angles morts des actions présentées.

Mettre la vidéo de l’intro 2.0

Dans cette séance, nous allons détailler différentes portes d’entrée possibles pour traiter de la question alimentaire. Pour chacun de ces angles d’entrée, nous identifierons les acteurs concernés. Ceci nous permettra de mieux nous représenter la complexité du système alimentaire et les relations entre ses dimensions et les acteurs (module 2.1). Cette représentation nous aidera ensuite à décrypter plusieurs initiatives alimentaires en France qui vous seront présentées par leurs porteurs, sous forme de reportages ou d’interviews. Toutes ces initiatives traitent de l’alimentation. Pourtant, elles sont portées par une diversité d’acteurs - citoyens, acteurs économiques, institutions – et abordent l’alimentation par une entrée privilégiée (module 2.2). Ce module fait l’objet d’un dossier à part, regroupant toutes les fiches d’expérience nécessaires. Pour y accéder : Des exemples de la territorialisation du système alimentaire en France.

Chacune de ces entrées amènent les porteurs de projets à traiter d’autres thématiques : aborder l’enjeu économique touche aussi bien aux exploitants agricoles qu’aux grossistes par exemple, l’enjeu d’aménagement renvoie au foncier et aux flux logistiques etc.. tant et si bien qu’il est vain d’être exhaustif sur ce sujet.

Pour vous aider à vous y retrouver, nous allons détailler différentes entrées thématiques possibles pour traiter de la question alimentaire. Pour chacun de ces angles d’entrée, nous identifierons les familles d’acteurs concernés et donnerons des illustrations d’initiatives, ce qui nous permettra de dégager le commun entre ces exemples (module 2.3)

Nous verrons ainsi la complexité du système alimentaire, les relations entre ses différentes dimensions et les acteurs qui constituent ce système. Il est important d’appréhender cette complexité pour ensuite décrypter les projets que l’on peut mettre en œuvre et saisir comment la collectivité peut intervenir, avec quels acteurs et quels leviers.

Comment les porteurs de ces initiatives travaillent ? Comment affrontent-ils le caractère systémique de la question alimentaire ? Comment le projet se transforme ? Quelles sont les conditions de la pérennité des actions entreprises ? Au-delà du contexte propre à chaque initiative, qu’est-ce ces initiatives révèlent? Quels sont les invariants de ces initiatives ? Quelles sont les grandes questions qui se posent aux acteurs quelque soit le contexte ? Voilà les questions que nous aborderons ensemble.

Enfin, nous verrons quelques impensés des initiatives alimentaires, des angles morts, peu abordés mais qu’ils sont à prendre en considération (module 2.4).

Intégrer la vidéo du module 2.5

L’un des enseignements de la revue d’initiatives de cette séance est la proximité entre les questionnements posés par ces initiatives alimentaires et ceux propres aux démarches de développement local. En particulier, comment se faire rencontrer, comment croiser démarches ascendantes et descendantes ? Les démarches ascendantes assises sur des mouvements citoyens, des initiatives privées ou portées par des élus locaux d’un côté et les démarches descendantes de l’autre, correspondant davantage à une territorialisation de politiques publiques. Des politiques qui seraient décidées au sommet et « adaptées » au contexte. Nous y voyons le défi de la proximité sans tomber dans le localisme.

Pour les pouvoirs publics locaux, c’est donc cerner leurs capacités d’action.

Pour l’agent territorial, c’est le défi de trouver le juste dosage, le juste rôle, de répondre aux tensions entre le « jusqu’où… ? » ou le « jusqu’où ne pas… ? » et entre le faire et le faire-faire propres au développeur.

C’est ce que nous aborderons dans les séances « Zoom Alimentation et collectivités territoriales » et « S’outiller : méthodes et outils pour initier une démarche de transition alimentaire ».

Intervenantes de la séance 2

  • Stéphanie CABANTOUS, CITEGO

  • Maëlle RANOUX, IUFN

Témoignages de la séance 2

  • Initiative « Réseau local Anjou »

Camille BOUC - Conseillère en développement territorial, Direction Proximité de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire

  • Initiative « Lyon Bio Ressources »

Cédric FOUILLAND - Co-gérant de NéoEthos, membre de Lyon Bio Ressources

  • Initiative « Terre et Cité »

Dorian SPAAK - Coordinateur de Terre et Cité

  • Initiative « Système alimentaire innovant sur le territoire de la Biovallée »

Sixtine PRIOUX - Coordinatrice de la Fédération Départemental des CIVAM de la Drôme

Jean SERRET – Président de la Communauté de Communes du Val de Drôme et maire de Eurre

Sébastien BOST – Eleveur de chèvres et porcs en AB (Eurre) et administrateur d’Agribiodrôme

Marie CADET – Chargée de mission ‘Restauration hors foyer et circuits courts’ à Agribiodrôme

Florent DALMASSO – Directeur d’Agricourt

Christophe COMBE – Eleveur de brebis (Mirmande) et élu de Mirmande, adjoint aux Ecoles et au social

Nicolas DALLET – Apiculteur (Mirmande)

Esther CHARLES – Directrice et professeur des écoles à Vaunaveys-la-Rochette

Inès DE RANCOURT – Eleveuse de chèvres en AB (Saou) et administratrice CIVAM

Perrine TAVERNIER – Chargée de mission ‘agriculture et alimentation’ à la Communauté de Communes du Val de Drôme

Laurence COLLEU – membre de l’association des parents d’élèves en charge de la gestion du restaurant scolaire de Piégros la Clastre/Mirabel et Blacons

Benoît PRAS – Cuisinier au restaurant scolaire de Piégros la Clastre

Hugues VERNIER – Chef de service ‘agriculture’ à la Communauté de Communes du Val de Drôme

  • Initiative « Accessibilité alimentaire d’Ecos Nantes »

Références

APPROFONDIR

S’OUTILLER

DÉCOUVRIR

SYNTHETISER

Infographie extraite de “Repères pour une alimentation durable en Nord-Pas de Calais”, Cerdd, 2014

Comprendre le système alimentaire actuel : Un système actuel linéaire, segmenté et concentré
“Repères pour une alimentation durable en Nord-Pas de Calais”, CERDD, 2014

NAVIGUER

AVISE – Dossier alimentation durable

VISIONNER

MOREL E., MARTINEAU L., MATHEZ A. et BEYER J. Témoignage d’acteurs d’un Projet Alimentaire Territorial en émergence – Le PAT du SUD 54 (Meurthe-et-Moselle)

Film réalisé dans le cadre d’un projet collectif d’étudiants de Sciences Po Paris, encadré par IUFN, IRG et Resolis

3 analyses