Umeå (SE) - Un nouveau plan de fret urbain

2019

URBACT Programme

Depuis 2002, Urbact est le programme de coopération territoriale européen visant à encourager le développement urbain intégré et durable dans les villes des États membres de l’Union européenne, de Norvège et de Suisse. Urbact est un instrument de la politique de cohésion, financé par le Feder (Fonds européen de développement régional) et les États membres.

Urbact est un programme européen d’échanges et d’apprentissage entre villes dont l’objectif est d’élaborer des solutions pour faire face aux grands enjeux urbains. Par la mise en réseau des villes européennes, le renforcement des compétences et la capitalisation des bonnes pratiques, il soutient les décideurs publics et les acteurs de terrain, pour faire émerger des solutions durables intégrant les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement urbain.

Faisant suite aux programmes Urbact I et II, Urbact III continue de promouvoir le développement urbain intégré et durable et contribue aux objectifs de la stratégie Europe 2020.

À télécharger : urbact-citystories-umea.pdf (640 Kio)

Lorsqu’Umeå - la plus grande communauté urbaine du nord de la Suède - a rejoint le réseau URBACT Freight TAILS, son centre-ville a été confronté à des problèmes de circulation croissants, en partie à cause des véhicules qui livrent aux magasins et aux services. Avec une population en forte croissance et un boom du commerce électronique, Umeå devait mettre en place une stratégie durable de transport de marchandises pour rester attractive.

« Umeå a des problèmes de qualité de l’air dans le centre-ville : C’est le point de départ de notre travail avec le fret, et l’entrée d’URBACT », se souvient Lina Samuelsson, chef de projet à la municipalité d’Umeå. En travaillant avec neuf villes partenaires de Freight TAILS pendant plus de deux ans, la municipalité a élaboré un plan clair et intégré : Le programme de fret pour le centre-ville d’Umeå 2018-2025 a été approuvé par le conseil municipal. « Nous avons aujourd’hui un programme qui permet de prendre plus facilement les bonnes décisions en matière de fret à Umeå. Et cela s’adresse à tout Umeå, à tous nos habitants, aux personnes qui viennent nous rendre visite, aux personnes qui travaillent ou travailleront dans le domaine du fret…", déclare Mme Samuelsson.

Démystifier les intérêts locaux

Les transporteurs, les résidents, le gouvernement, les fournisseurs, les entreprises, les propriétaires, les constructeurs automobiles… des intérêts aussi complexes avaient entravé la planification de l’avenir du fret à Umeå. Après avoir rejoint URBACT, la ville a mis en place un groupe local (Groupe local URBACT) réunissant les personnes concernées afin d’identifier les principaux défis du fret, notamment : les chargements et déchargements dangereux sur la voie publique, la pollution atmosphérique et sonore, le trafic de livraison non réglementé et la collecte complexe des déchets. La municipalité a produit un rapport d’étape, qui a servi de base au nouveau programme de fret, conformément aux stratégies de développement de la ville. « Notre groupe local URBACT nous a apporté un soutien très important en nous donnant des informations et des données lorsque nous avons élaboré le rapport d’étape », a déclaré Mme Samuelsson. « A l’avenir, ils seront l’un des partenaires les plus importants de la municipalité d’Umeå pour réussir à atteindre les objectifs du programme de transport de marchandises », explique Philip Stein, expert principal d’URBACT, « mais ils n’avaient aucune connaissance réelle sur la façon de traiter cette question dans le contexte de la ville - ils n’ont pas pu se mettre en relation avec les secteurs, par exemple les opérateurs de fret. En fin de compte, ils ont été l’un des plus grands succès dans l’obtention de l’adhésion des politiciens ».

Lancement du plan de fret intégré

Le nouveau programme de fret d’Umeå a commencé. Le service de Lisa Persson, responsable de la planification du trafic, des rues et des parcs, prépare une « liste de contrôle du fret » pour les décisions de planification, ainsi qu’une brochure destinée aux transporteurs. Bientôt, les quais de chargement du centre-ville seront surveillés pour aider à décider des emplacements futurs. Les actions futures comprennent des exigences en matière d’approvisionnement pour promouvoir des transports municipaux silencieux et efficaces sur le plan énergétique, et des améliorations pour les livraisons en zone restreinte, y compris la conception physique et les chemins d’accès. Reflétant la diversité des parties prenantes, ce travail implique les services municipaux, de la planification et de l’approvisionnement à la protection de l’environnement et de la santé, mais aussi les propriétaires de magasins, les transporteurs, la société municipale de gestion des déchets et des eaux, etc. Le plan de fret comprend quatre « indicateurs » réalistes, mesurant : les opinions locales, les véhicules de livraison dans certaines rues, les décès et les blessures graves causés par les véhicules de fret, et la proportion de véhicules lourds respectant les réglementations des zones environnementales.

Apprentissage interurbain

Les outils URBACT comprennent un exercice de « projections diaboliques », pour identifier les pièges potentiels - et les éviter avec l’aide de pairs transnationaux. Ceux d’Umeå l’étaient : « peu d’intérêt pour la participation des Groupes locaux URBACT » ; et « difficulté à faire comprendre aux dirigeants politiques l’importance de travailler stratégiquement avec le fret ». Ils ont donc impliqué les politiciens dès le début. Le projet a reçu un large soutien et deux conseillers municipaux ont participé à la conférence finale du réseau à Split (HR). « Nos politiciens débattent du fret au sein du conseil municipal - je ne me souviens pas de la dernière fois qu’ils l’ont fait. Parmi les échanges utiles avec les villes du réseau Freight TAILS, Mme Samuelsson souligne celui de Maastricht (NL) : « Nous avons reçu beaucoup d’informations de leur part concernant leur travail sur le changement de comportement… nous utiliserons certaines de leurs idées dans de futures campagnes ». « Ce qui manquait au modèle de travail de la municipalité, c’était la méthode URBACT. C’était comme compléter les pièces manquantes du puzzle », explique Mme Persson. « Nous n’avions jamais travaillé avec un Groupe local URBACT comme celui-ci auparavant. Nous avons des approches similaires, mais la méthode URBACT a permis d’affiner et de rendre plus efficace cette approche ».

Références