La eficiencia energética en el mundo: en el camino hacia la transición

Benjamin DESSUS, 2013

Collection Passerelle

Encontramos en la literatura y en los medios muchas publicaciones relativas a las cuestiones de producción de energías renovables y a la eficiencia de las producciones energéticas. Mucho más escasas son las publicaciones en relación a la eficiencia energética por el lado de la demanda. Nadie imagina, por ejemplo, que China, Túnez o el medio rural en la India tienen políticas de eficiencia energética.

El dossier está organizado en cuatro capítulos principales. El primero tiene por objeto poner en perspectiva el desafío que representa la eficiencia energética de cara a la transición energética. El segundo muestra a través de ejemplos muy diversos la importancia de las cuestiones de gobernanza y de voluntad política. El tercer capítulo destaca, a través de múltiples ejemplos, la importancia de la dimensión territorial en toda política de eficiencia energética. El último capítulo da a conocer a los actores de una serie de experiencias sectoriales muy diversas.

Esperamos que el panorama que mostramos sobre el tema de la eficiencia energética, a pesar de ser obviamente parcial, permita a nuestros lectores tomar conciencia sobre la importancia de estos desafíos, del recorrido ya efectuado y del trabajo que queda por hacer en el camino de una transición energética armoniosa.

Los contenidos de este dossier no están disponibles en español. No dude en ponerse en contacto con nosotros si desea ayudarnos a traducir una parte de nuestros contenidos.

Il y a 30 ans maintenant, à l’initiative entre autres de Michel Rolant et Bernard Laponche naissait le concept de « maîtrise de l’énergie » en même temps que l’Agence publique qui a porté depuis son nom. Etape sémantique majeure puisqu’on passait ainsi de la notion d’économie d’énergie (la chasse au gaspi des années 70) à une notion beaucoup plus complète. Le terme de « maîtrise de l’énergie » implique en effet un élargissement majeur de son terrain d’action : il ne s’agit plus seulement d’agir à la marge sur une consommation d’énergie considérée comme une donnée, mais d’envisager une optimisation globale du système énergétique, depuis les besoins individuels et collectifs de services énergétiques, jusqu’à la production d’énergie. Le regroupement sous une seule houlette des missions d’économie d’énergie et de promotion des énergies renouvelables dans l’Agence Française pour la Maîtrise de l’Energie en a été une première étape décisive : pour la première fois un organisme avait pour mission d’engager une réflexion et une action concernant à la fois l’offre et la demande d’énergie. C’était la découverte que l’efficacité énergétique ne doit pas seulement concerner l’offre d’énergie, mais tout autant la demande d’énergie.

Les crises énergétiques récurrentes, les préoccupations environnementales locales et globales, l’irrésistible montée des inégalités énergétiques mondiales et de la précarité énergétique que nous connaissons depuis une trentaine d’années montrent les limites d’une analyse reposant presqu’uniquement sur les questions de production d’énergie et leurs conséquences. Dans toutes les analyses sérieuses de la « transition énergétique » reconnue aujourd’hui comme indispensable et urgente, la prise en compte simultanée des questions de maîtrise des besoins et de l’offre d’énergie apparaît comme un élément central. L’efficacité énergétique, est donc une composante majeure de la réflexion et de l’action pour une transition énergétique.

C’est dans ce contexte que la Coredem et Global chance ont souhaité mettre à disposition de leurs lecteurs un aperçu des avancées, des expériences, des réussites, qu’ont rencontré les porteurs de cette ambition « d’efficacité énergétique » appliquée à la demande d’énergie dans des pays très divers à travers les témoignages d’une série d’acteurs, publics, institutionnels, bureaux d’études, entreprises, associations.

8 análisis

28 estudios de caso

6 propuestas

2 recursos

2 otros