Energy Cities proposition 18 – Prendre en compte les futurs prix énergétiques dans les calculs économiques préalables aux décisions d’investissement

Repenser la question financière

2014

Energy Cities

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Prendre en compte les futurs prix énergétiques dans les calculs économiques préalables aux décisions d’investissement

Le problème à résoudre

Les Conseils des autorités locales votent régulièrement des investissements pour de nouvelles infrastructures. Souvent, les coûts de fonctionnement et de maintenance qui seront induits par cette infrastructure ne sont même pas évoqués.

Les investissements relatifs aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables, eux, vont réduire les coûts de fonctionnement. Ils nécessitent parfois un surcoût d’investissement qui sera récupéré ensuite sur les économies. Mais dans ce cas, le responsable du projet doit toujours prouver la rentabilité de l’opération via un temps de retour sur investissement.

Paradoxe. Un investissement vertueux doit apporter la preuve de sa vertu. Un autre non !

Et comment fait-on le plus souvent pour calculer cette rentabilité ? On prend, pour base de calcul des économies qui seront réalisées, les prix de l’énergie de la dernière année connue. Dans les 20, 30 ou 50 ans que vivra l’investissement, les prix seront bien plus élevés. On prend des décisions à partir de chiffres inexacts. On pénalise des projets.

La proposition

Prendre en compte les futurs prix énergétiques dans les calculs économiques préalables aux décisions d’investissement.

Bien sûr, on ne les connaît pas, mais on sait qu’ils seront à la hausse. On sait qu’ils ne seront pas ceux de l’an passé. La rentabilité des investissements en sera donc meilleure. L’idée est de calculer les économies attendues sur la base de prix de l’énergie supérieurs de 20, 30 ou 50% selon la durée de vie de l’investissement. Deux avantages : attirer l’attention sur la hausse inéluctable des prix ; convaincre de la bonne décision.

Les conditions du succès

  • Acclimater les élus et les responsables financiers à des anticipations à la hausse des prix de l’énergie afin de prendre des décisions plus appropriées.

  • Présenter des scénarios de prix futurs, possibles ou probables. Ils aideront à éclairer la prise de décision.

  • Prendre l’habitude de présenter les coûts de fonctionnement, en “plus” ou en “moins”, engendrés par tout investissement nouveau, quelle que soit sa nature.

Références

En savoir plus