Energy Cities proposition 21 – Créer des capacités d’interfaçage entre les autorités publiques et la société civile

Inventer une nouvelle gouvernance locale

2014

Energy Cities l’association européenne des autorités locales en transition énergétique

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Créer des capacités d’interfaçage entre les autorités publiques et la société civile

Le problème à résoudre

Les acteurs publics, privés, associatifs et bien sûr les citoyens, sont les parties prenantes de la transition énergétique de leur territoire. Inventer un futur qui n’existe pas encore nécessite un accompagnement. L’autorité locale a un rôle à jouer comme catalyseur ou chef d’orchestre afin d’accélérer la transition. Tous les musiciens du territoire doivent progressive -ment apprendre à jouer une partition qu’ils auront composée ensemble.

Les administrations des autorités locales ne sont généralement pas organisées pour animer des dynamiques territoriales et des réseaux d’acteurs locaux ; favoriser la co-construction de visions du futur ; accompagner des acteurs ou leur apporter informations et conseils. Il y a un déficit de savoir-faire et de pratique lorsqu’il s’agit de travailler avec la société civile et non seulement de l’informer de façon top down.

La proposition

Les autorités locales se dotent de capacités d’intermédiation avec la société civile.

C’est une ingénierie spécifique, comme le sont l’ingénierie technique et l’ingénierie financière. Autant que possible, elles se dotent également d’un instrument d’intermédiation avec la société, par exemple une agence locale de l’énergie et du climat. Celle-ci aura pour mission d’accompagner l’autorité locale et les différents acteurs dans leur transition énergétique, d’aider les “musiciens” à participer à la composition de la “partition du territoire” et de l’interpréter.

Les conditions du succès

  • Etre persuadé de la nécessité d’une nouvelle gouvernance, dans laquelle la participation active des parties prenantes est indispensable.

  • Considérer les dépenses d’intermédiation avec la société civile comme des dépenses d’investissement, dont on attend un retour pour le succès des projets, l’économie locale, comme pour la cohésion sociale.

  • Dans le cas d’une agence locale, faire de cet instrument une initiative partagée avec les parties prenantes, au service du territoire.

  • De façon ponctuelle, faire animer par des professionnels les réunions impliquant la population.

Références

En savoir plus