Energy Cities proposition 35 – Penser l’urbanisme commercial afin d’améliorer la vie quotidienne des citoyens

Aménager le territoire pour réduire les consommations énergétiques

2014

Energy Cities l’association européenne des autorités locales en transition énergétique

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Penser l’urbanisme commercial afin d’améliorer la vie quotidienne des citoyens

Le problème à résoudre

Suivant l’exemple américain, l’urbanisme commercial européen a souvent privilégié les vastes surfaces commerciales en périphérie des villes, en proximité de nœuds routiers et autoroutiers. Basé sur une logique de zonage et sur une maximisation de la capacité de stationnement automobile, ce modèle privilégie des implantations consommatrices de sol et d’énergie. Il renforce notre dépendance à la voiture. Il altère la mixité des fonctions urbaines, la vitalité des centres villes et des quartiers ainsi que l’identité paysagère des villes.

Porté par les grandes entreprises de distribution et rendu possible par un pétrole pas cher et une frénésie de consommation, ce modèle touche ses limites. Il ne répond plus aux défis énergétiques et socio-économiques à venir. Les grandes enseignes de distribution réinvestissent les quartiers. Des friches commerciales font leur apparition aux Etats-Unis.

L’heure est à des formes plus diversifiées, proches des lieux de vie et accessibles à pied ou à vélo, ainsi qu’à la commande par Internet et la livraison à domicile, ou toute option plus économe en énergie.

La proposition

Penser l’urbanisme commercial simultanément à l’échelle d’une agglomération et de chacun de ses quartiers ou bourgs périurbains.

Favoriser l’interpénétration des lieux de vie, d’emploi, de services publics et privés du quotidien, dont les commerces. Adapter la logistique d’approvisionnement afin que les produits courants arrivent au plus près du consommateur. Encourager un commerce de détail et de proximité fondé sur un acheminement optimisé et moins polluant des marchandises et une chaîne logistique qui intègre Internet. Redonner au commerce sa fonction de lien social.

Conditions du succès

  • Définir une stratégie territoriale d’urbanisme commercial avec les commerçants, les grandes enseignes de distribution, les chambres de commerce ainsi que les associations de consommateurs et de quartier(s).

  • Intégrer systématiquement la problématique aux politiques d’urbanisme et de mobilité urbaine et faciliter l’accès aux commerces par des modes de déplacement doux.

  • Utiliser les règles d’urbanisme pour réguler l’implantation commerciale et quand c’est possible, réserver la vente des produits de première nécessité aux magasins de quartiers.

Références

En savoir plus