Energy Cities proposition 25 – Donner l’opportunité d’expérimenter de nouvelles pratiques pour répandre leur usage

Inventer une nouvelle gouvernance locale

2014

Energy Cities l’association européenne des autorités locales en transition énergétique

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Donner l’opportunité d’expérimenter de nouvelles pratiques pour répandre leur usage

Le problème à résoudre

Une transition est un mouvement vers un futur. Une fois le cap fixé, il reste à trouver les chemins pour y parvenir.

On sait inventer une technologie dans un laboratoire. On y fait des essais en vue de l’améliorer. On teste et on recommence jusqu’à obtenir le produit souhaité et le mettre sur le marché. La mode est d’ailleurs aux technologies urbaines censées rendre les villes “intelligentes”. Or une ville n’est pas une addition de technologies. C’est une interaction complexe entre des intérêts, des habitudes, des désirs, des contraintes et des opportunités. A chaque fois, un cas particulier.

Le “laboratoire” qui l’invente, c’est la ville elle-même. Ses “ingénieurs” sont les autorités locales, ses habitants, les acteurs socio-économiques. Ils sont l’intelligence de la ville. Nouveaux quartiers, systèmes énergétiques décentralisés, circuits courts alimentaires, changements de modes de déplacement : il en faut des tâtonnements, des ajustements, des expériences, pour obtenir une solution satisfaisante ! Puis il faut la généraliser. Alors place aux initiatives !

La proposition

Donner l’opportunité d’expérimenter de nouvelles pratiques afin de répandre leur usage.

A qui ? Aux ménages, aux entreprises, aux élèves et à leurs grands-parents, aux agriculteurs et aux commerçants, aux urbanistes, architectes et énergéticiens. L’idée est de mobiliser toutes les intelligences autour de réalisations concrètes qui préparent la ville à un futur désirable où l’énergie devra être utilisée de façon précautionneuse. Les autorités locales doivent aussi pouvoir disposer d’un droit à l’expérimentation. Ce n’est pas encore vrai dans tous les pays.

Les conditions du succès

  • Afficher publiquement le désir de l’autorité locale d’encourager l’expérimentation de nouvelles pratiques individuelles, familiales, sociales ou économiques.

  • Donner une large publicité aux découvertes de ces nouveaux “ingénieurs” de la ville qui démontrent par l’exemple que les changements de pratiques sont possibles et désirables.

  • Créer des événements et des lieux qui donnent l’occasion de changer une habitude : tester un vélo électrique, acheter local, laisser sa voiture au garage, produire son énergie, mesurer ses consommations, etc.

Références

En savoir plus