Energy Cities proposition 8 – Participer aux réseaux régionaux, nationaux et européens pour s’ouvrir aux expériences des autres

Renforcer les capacités d’action locale

2014

Energy Cities l’association européenne des autorités locales en transition énergétique

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Participer aux réseaux régionaux, nationaux et européens pour s’ouvrir aux expériences des autres

Le problème à résoudre

Les villes deviennent le lieu principal des transformations de la société. La transition énergétique repose beaucoup sur les épaules des élus et des fonctionnaires locaux. De nombreuses villes ont déjà beaucoup appris et agi, alors que d’autres débutent. Certaines ont une expérience dans l’urbanisme ou la cogénération et les réseaux de chaleur et/ou de froid.

D’autres sont réputées pour leurs modes de transport, la rénovation énergétique des bâtiments ou l’agriculture urbaine. Cette richesse n’est pas suffisamment utilisée alors que ces apprentissages sont ou représentent un capital infini, et gratuit lorsqu’il s’agit d’échanges entre collègues. On dit parfois : ‘’cela coûte cher de se déplacer’’, mais a-t-on déjà calculé ce que cela coûte de ne pas bénéficier d’un savoir-faire existant ou d’idées émergentes ?

Dans un contexte de crise économique sévère, chacun travaille avec des moyens limités. On ne peut plus se permettre de refaire des erreurs déjà commises. Si de nombreuses villes adhèrent à des réseaux tels qu’Energy Cities, la majorité affronte encore de façon isolée les défis à venir.

La proposition

Participer activement aux réseaux d’échanges régionaux, nationaux et européens est un investissement de temps des plus rentables.

L’échange entre collègues est productif car il est informel, basé sur la confiance et l’entraide. On est mieux armé pour discuter avec les consultants, les entreprises ou pour mettre en œuvre chez soi des solutions nouvelles. Participer à des campagnes collectives avec des centaines ou des milliers d’autres villes. Et ensemble d’être plus forts pour influencer les politiques régionales, nationales ou européennes.

Les conditions du succès

Il faut accepter de donner et de recevoir et être clair sur ses attentes :

  • Le réseau européen permet l’innovation et l’ouverture d’esprit en se confrontant à des pratiques se situant dans des contextes différents ; il permet d’agir sur les décisions européennes.

  • Le réseau national est celui de la mise en œuvre concrète, dans son pays, sa langue, avec des collègues partageant le même contexte législatif/réglementaire ou fiscal que des propositions permettent d’améliorer.

  • Le réseau régional est celui de la proximité de lieu, d’une coopération renforcée entre voisins.

Références

En savoir plus