Energy Cities proposition 22 – Organiser l’autorité locale pour dépasser les logiques sectorielles

Inventer une nouvelle gouvernance locale

2014

Energy Cities l’association européenne des autorités locales en transition énergétique

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Organiser l’autorité locale pour dépasser les logiques sectorielles

Le problème à résoudre

Au sein des autorités locales, l’énergie et le climat sont entrés dans le cercle des domaines réputés sérieux. Chacun en ressent l’importance. Pourtant, les différentes politiques sectorielles jouent encore souvent des partitions différentes. Elles obéissent parfois à leur propre logique institutionnelle, leurs habitudes héritées du passé, qui sont autant de freins à la poursuite d’objectifs communs.

La tendance naturelle est en effet à la recherche d’un optimum à l’intérieur de son propre domaine d’action : urbanisme, logement, économie, etc. Ce n’est pas anormal, mais on ne peut s’en satisfaire. L’addition d’optima sectoriels ne produit jamais une harmonie collective.

Désormais tout se jouera dans les interactions entre domaines, dans les relations entre acteurs. Nous devrons travailler de façon plus systémique. Chaque politique sectorielle doit concourir, à sa mesure, à la transition énergétique. Cela requiert de nouveaux savoir-faire et de nouvelles pratiques. Une nouvelle culture.

La proposition

Faire de la transition énergétique un objectif transversal auquel concourent les politiques sectorielles de l’autorité locale.

Chaque domaine, économique, social, urbanisme, transport, voirie, santé, logement, etc., intègre l’énergie dans sa stratégie. Cette approche bouscule les habitudes établies, mais au bout du compte, la politique de chacun s’en trouve enrichie. Indicateur de succès : ne plus voter de budget spécifique pour la transition énergétique mais faire du budget dans son ensemble un instrument de cette transition.

Les conditions du succès

  • Disposer d’un Plan d’action pour la transition énergétique, transversal aux politiques sectorielles, approuvé en Conseil municipal et coordonné par le Maire.

  • Impliquer les différents départements municipaux à l’élaboration du Plan en sollicitant leurs propositions pour atteindre les objectifs énergie-climat.

  • Appliquer la transversalité au niveau des élus comme des services techniques et administratifs avec des méthodes de travail collectif appropriées.

Références

En savoir plus