Energy Cities proposition 5 – Résorber la précarité énergétique locale

Renforcer les capacités d’action locale

2014

Energy Cities l’association européenne des autorités locales en transition énergétique

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Résorber la précarité énergétique locale

Le problème à résoudre

La période de l’énergie bon marché est révolue. La hausse des prix énergétiques est inéluctable, sous l’effet des coûts d’accès aux gisements, des coûts de production et de transport. C’est aussi du fait des taxes sur l’énergie et le carbone, qui progressivement remplaceront l’imposition sur le travail qui pénalise l’économie. Taxer un produit rare conduit à en réduire la consommation. C’est une des composantes de la transition énergétique.

Nous allons donc consommer moins d’une énergie plus chère. La qualité thermique de nos logements et la performance de nos équipements seront meilleures. Nos modes de déplacements se modifieront, sous l’effet d’un urbanisme plus vertueux. Nos comportements vont changer.

Durant cette transition, une partie croissante de la population sera incapable de faire face aux dépenses de chauffage comme de déplacements. Deux fonctions pourtant indispensables à une vie normale. Plusieurs pays ont un plan de lutte contre la précarité énergétique, pas toujours efficace. Il faut agir au niveau local, là où l’on connaît les situations sociales.

La proposition

Un plan local de résorption de la précarité énergétique est un diagnostic précis et géo-localisé des situations collectives et individuelles.

Il doit être assorti d’une stratégie pour apporter des solutions durables. Des situations d’urgences relèvent d’une assistance sociale classique. Mais c’est la disparition de la cause qu’il faut viser : absence d’isolation des logements, équipements de chauffage de mauvaise qualité, étalement péri-urbain. Il n’y a pas de transition énergétique possible si elle n’est pas compatible avec la question sociale.

Les conditions du succès

  • Réaliser un tableau de bord de suivi de la résorption de la précarité énergétique.

  • Rendre visibles les résultats.

  • Etablir une relation solide entre les services sociaux, de l’énergie, du logement, les fournisseurs d’énergie et tous les partenaires potentiellement intéressés.

  • Articuler l’action locale avec les dispositifs nationaux.

  • Se coordonner en réseau avec d’autres villes engagées dans des démarches similaires.

Références

En savoir plus