Energy Cities proposition 31 – Planifier le report modal vers les modes de transport durables

Aménager le territoire pour réduire les consommations énergétiques

2014

Energy Cities l’association européenne des autorités locales en transition énergétique

Energy Cities est un réseau de plus de 1 000 villes de 30 pays différents. Convaincu que la transition énergétique est plus qu’une question d’énergie renouvelable ou de technologies de pointe, Energy Cities propose d’utiliser les ressources de manière raisonnée, de renforcer la participation locale et d’améliorer la qualité de vie dans une Europe démocratique. En 2014, le réseau présente 30 propositions pour la Transition Energétique des Territoires.

Elles constituent une source d’inspiration pour penser et agir différemment. Pour enfin tourner la page de pratiques non soutenables qui nous emmènent dans des impasses énergétiques, climatiques et peut-être économiques et sociales.

À télécharger : cahier_short_jan2014_fr.pdf (6,9 Mio)

Planifier le report modal vers les modes de transport durables

Le problème à résoudre

La transition vers un monde plus sobre en énergie passe aussi par les transports. Elle passe même surtout par les transports. En effet, la réduction des consommations dans ce secteur est beaucoup plus compliquée que dans le bâtiment. Changer sa façon de se déplacer, c’est modifier ses comportements et ses habitudes. C’est plus compliqué que d’isoler son appartement…

Réduire la consommation d’énergie dans les déplacements va de pair avec une organisation différente de la ville, qui rend aux habitants les espaces publics.

C’est pourquoi le rôle de l’autorité locale est indispensable pour changer la donne. L’empire de l’automobile a atteint son apogée. Les villes les plus attractives sont celles qui donnent priorité à la marche, au vélo et aux transports publics. Atteindre 50% des déplacements à vélo ou en transports publics ne se fait pas en un jour. Cela se programme et nécessite une stratégie de long terme, appliquée rigoureusement.

La proposition

Un plan de mobilité urbaine et péri-urbaine est un diagnostic de la situation actuelle : origines, destinations et motifs de mobilité, modes de déplacement utilisés, consommation d’énergie liée aux transports.

C’est surtout la définition des objectifs que l’on veut atteindre et quand : une ville plus calme, des espaces publics reconquis, un réseau cyclable, des cheminements piétons, des transports publics améliorés ou transformés. Il faut viser des objectifs quantifiés en termes de répartition modale et de consommation d’énergie.

Les conditions du succès

  • Créer une cohésion entre les décideurs et responsables de la planification urbaine, les transports publics et privés, les associations d’usagers (cyclistes, piétons, etc.).

  • Disposer d’une équipe technique formée et motivée.

  • Conduire un travail d’équipe depuis le début du processus et durant toutes ses phases.

  • Tenir informée la population sur les objectifs poursuivis, rechercher son consentement et si possible son désir.

  • Tenir le cap dans la durée en dépit des obstacles aux changements.

Références

En savoir plus